Le lundi c’est librairie ! #176

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! est de retour pour deux nouvelle chroniques aujourd’hui.

Au programme : Batman & Robin t1, FF t2, Revival t3 et The Sixth Gun t1.

Batman & Robin tome 1
BatmanetRobin1

Urban Comics

192 pages – 17.50€
Juillet 2014 – Cartonné

Peter J Tomasi
Patrick Gleason

Batman a toujours eu à ses côtés un Robin, mais pour la première fois, Bruce Wayne fait équipe avec la chair de sa chair : le turbulent Damian Wayne. Élevé par la Ligue des Assassins, ce dernier tente tant bien que mal de se montrer digne de son père, mais l’arrivée de Morgan Ducard va l’amener à faire un choix cornélien.

Dans ce premier album reprenant les épisodes déjà parus en kiosque, Peter J Tomasi s’attaque à un sujet qui n’est pas forcément facile : les rapports père/fils. Dans le cadre de son récit, ces rapports sont d’autant plus compliqués que le père et le fils en question sont Batman et Robin. Les difficultés de communication entre le protecteur de Gotham et son fils sont particulièrement bien traitées dans cette histoire où le passé de Batman vient le hanter et complique encore davantage ses rapports avec son fils. On ne s’ennuie pas une seconde dans cet album où les caractérisations sont très réussies et où le personnage complexe de Damian Wayne est très bien exploité. L’enfant est en effet constamment pris entre sa nature héritée de sa mère et ce que son père voudrait faire de lui, à savoir un héros plutôt qu’un assassin, et cela est traité sans lourdeurs et avec efficacité.

Du côté du dessin, signé Patrick Gleason, nous avons droit à des planches très réussies qui servent bien le récit.

Un bon album, où les lecteurs qui connaissent des relations père/fils difficiles devraient se reconnaître.


 

FF tome 2
FF2

Panini Comics

176 pages – 17.50€
Juillet 2014 – Souple

Matt Fraction, Karl Kessel
Joe Quinones, Mike Allred

Suite et fin des aventures des FF, cette équipe atypique qui remplace les Quatre Fantastiques. S’occuper des élèves de la Fondation du Futur n’est pas toujours facile pour Scott Lang, alias Ant-Man, Miss Hulk, Médusa et Miss Chose. Puis, ils vont devoir déjouer les plans du Docteur Fatalis, aujourd’hui doté d’un immense pouvoir !

Après un premier tome très réussi, il est temps de retrouver la série soeur des Quatre Fantastiques dans un second et ultime album. Que dire, si ce n’est que cet album est une réussite sur tous les plans : caractérisation, exploitation des idées, dosage action/émotion/humour… C’est simple, il n’y a rien à jeter. Les auteurs nous offrent ici un excellent moment de lecture empli de surprises et de rebondissements dans un univers très cohérent sans pour autant oublier un léger zeste de folie pour  bien faire passer le tout. Si vous avez aimé le premier tome, vous allez adorer celui-ci ! Pour le coup, j’ai trouvé cette série bien plus sympa à lire que les épisodes des Quatre Fantastiques qui correspondent.

Du côté du dessin, les artistes signent des planches très réussies qui donnent beaucoup de pep’s à l’histoire.

Un très bon album, qui conclut la série avec efficacité.


 

Revival tome 3
Revival3

Delcourt Comics

144 pages – 15.95€
Juin 2014 – Cartonné

Tim Seeley
Mike Norton

Depuis que les morts ne meurent plus, Dana est très occupée à pourchasser les criminels. Pendant son temps libre, elle tente de résoudre l’assassinat de sa soeur, M.A. Cette dernière poursuit quant à elle une créature fantomatique qui hante une enfant. Mais un ranimé peut-il être d’une aide quelconque face à la mort ? À travers cette quête M.A. cherche à comprendre sa nouvelle nature et, peut-être, atteindre la rédemption

Dans ce troisième tome, nous retrouvons la suite de l’histoire de Tim Seeley où les morts sont revenus à la vie. Dans une ambiance alternant entre le polar et l’horreur (il y a quelques passages bien goûtus), l’auteur continue de livrer des pistes au lecteur sans pour autant griller d’entrée toutes ses cartouches, ce qui est normal vu que la série est toujours en cours en VO. L’auteur donne parfois l’impression de se disperser un peu vu la multiplication des intrigues et des personnages, mais cela reste très intéressant et le lecteur n’est pas perdu en cours de route. Je suis en tout cas très curieux de voir où tout ceci va nous mener !

Du côté du dessin, signé Mike Norton, nous avons droit à des planches très réussies qui restituent bien l’ambiance du récit.

Un bon album, un peu dispersé mais intéressant.


 

The Sixth gun tome 1
Thesixthgun1

Urban Comics

160 pages – 10€
Juin 2014 – Cartonné

Cullen Bunn
Brian Hurtt

Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d’inquiétants individus sillonnent le Grand Ouest à la recherche de six pistolets maudits détenant à eux seuls assez de puissance pour mettre fin à l’humanité. Parmi eux, le général confédéré Oleander Hume, créature suspendue entre la vie et la mort, attend dans son cercueil le jour où il pourra enfin remettre la main sur l’un de ces artefacts. Pour l’heure, son épouse et quatre de ses cavaliers les plus fidèles ont retrouvé la trace de l’une de ces armes entre les mains de Becky Montcrief, jeune femme cherchant à venger la mort d’un de ses proches.

Voilà un album qui n’avait aucune raison à priori d’attirer mon regard, si ce n’est son prix de lancement…Et pourtant si j’avais passé mon chemin j’aurais raté quelque chose ! Cullen Bunn exploite parfaitement un concept original et bien ficelé, qui permet d’avoir une  bonne marge de manœuvre pour la suite. Les personnages sont bien caractérisés et on appréciera la fin « propre » de ce premier album qui permet au lecteur de s’arrêter là s’il le souhaite. En ce qui me concerne, ce n’est pas mon cas car je n’ai pas hésité longtemps pour décider d’acheter le second tome dont je ne manquerai pas de vous parler très prochainement (dans quelques heures par exemple…). Habituellement je ne suis pas friand des ambiances de western mais là j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture.

Du côté du dessin, signé Brian Hurtt c’est tout aussi réussi avec des planches efficaces.

Un très bon album, qui exploite parfaitement son concept.


Et voilà , c’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous tout à l’heure pour une nouvelle chronique.