Le lundi c’est librairie ! #169

Le lundi c'est librairie !

Cette semaine, retour à la formule usuelle de Le lundi c’est librarie ! avec la chronique de quatre albums.

Au programme : Fairest t2, Fatale t3, Sin City t1 et X-Men – Les origines.

Fairest tome 2
Fairest2

Urban Comics

160 pages – 15€
Juin 2014 – Cartonné

Bill Willigham / Lauren Beukes
Inaki Miranda / Barry Kitson




Pour Raiponce, la pousse (trop) rapide de ses cheveux est le moindre de ses soucis. Sa belle-mère ne voit en elle qu’une lamentable dépravée, un sinistre message lui a récemment été apporté par un oiseau de papier, et les fantômes de son passé la poussent bientôt à gagner les terres du Soleil Levant. Sur place, deux rencontres risquent fort de bouleverser sa vie…

Dans ce second tome de la série fille de Fables, c’est à Raiponce que nous allons nous intéresser. Bien entendu, si vous cherchez la version Disney du personnage, vous allez être déçus car Lauren Beukes marche dans les pas de Bill Willigham en offrant une version du personnage résolument plus adulte. Cette histoire est passionnante, avec une excellente utilisation du personnage de Raiponce et comme d’habitude la magie inimitable de Fables. Ce second album ne souffre d’aucun temps mort et l’histoire, plus complexe qu’elle n’en a l’air de prime abord, est bien ficelée. On appréciera également la caractérisation des personnages, très soignée, et l’utilisation du cadre de la série-mère de Fairest qui est suffisamment bien fichue pour que le tome reste accessible aux néophytes (mais ils vont rater tout plein de chose en ne lisant que Fairest) tout en emmenant les habitués en terrain connu. Le sommaire est complété par un récit consacré au renard Goupil, signé Bill Willingham, et cette histoire est vraiment très touchante avec un peu d’humour en prime.

Du côté du dessin, signé Inaki Miranda et Barry Kitson (ce dernier officiant uniquement sur l’épisode consacré à Goupil), nous avons droit à des planches très réussies qui servent parfaitement les récits illustrés.

Un excellent album, qui confirme tout le bien que je pense de Fairest depuis le premier tome.


Fatale tome 3
Fatale3

Delcourt Comics

192 pages – 17.50€
Mai 2014 – Cartonné

Ed Brubaker
Sean Phillips




Les jours noirs de la Grande Dépression, les secrets anciens du Moyen-Âge, les plaines hantées du vieux Far-West, et les ruines bombardées de la Seconde Guerre mondiale… Ce troisième tome de la série Fatale regroupe quatre récits d’horreur et de polar, qui, liés telles les pièces d’un puzzle, reconstitue le mystère de la Femme Fatale. Une série audacieuse et expérimentale.

Après deux tomes très réussis, nous retrouvons la série expérimentale de Ed Brubacker où l’auteur mélange l’horreur à différents genres. Après le polar, c’est au western, au récit historique ou encore à la guerre que l’auteur s’attaque, avec toujours en fil rouge cette atmosphère de mystère et d’horreur qui fait partie intégrante de l’identité de la série. L’auteur distille en tout cas de nouvelles pistes au cours de ces quatre récits, tout en gardant le fin mot de l’histoire caché du lecteur. Ce dernier se doute en effet qu’il y a bien quelque chose autour de ces mystérieuses femmes fatales sans pour autant pouvoir à ce stade de la série pouvoir dire ce qu’il en est exactement. En tout cas ce nouvel album ne démérite pas par rapport aux précédents, il est passionnant de bout en bout et l’atmosphère des quatre récits qui le composent est très réussie. Ed Brubaker réussit vraiment à nous surprendre avec un type de récit où on le l’attendait pas, et très franchement je suis vraiment impatient de lire le prochain tome !

Du côté du dessin, signé Sean Phillips, une fois encore la qualité est au rendez-vous avec des planches très soignées.

Un excellent album, qui poursuit en beauté une série très bien commencée.


Sin City tome 1
SinCity1

Rackham

205 pages – 20€
Septembre 2013 – Cartonné

Frank Miller




Avec Sin City la ville du péché , Frank Miller met en scène un univers urbain nocturne en proie à la violence des passions et à la folie des hommes. Par la magie de son dessin, Frank Miller emprisonne son lecteur dans un monde oppressant. Un monde d’où ce lecteur aura bien du mal à s’échapper…

Après bien des fois où l’occasion ne s’était pas présentée, j’ai enfin eu l’occasion de découvrir l’univers de Sin City avec ce premier tome. The hard goodbye traite donc de l’enquête de Marv, qui cherche à élucider la mort de Goldie dans l’ambiance poisseuse de Sin City. Si vous aimez le polar âpre et violent, alors cet album est fait pour vous. Frank Miller, en très grande forme, nous livre en effet ici un récit implacable et d’une grande noirceur et la quête de Marv va emmener le lecteur très loin dans la violence et le glauque sans toutefois tomber dans la surenchère gratuite et stérile. Le personnage de Marv est particulièrement touchant, motivé par le désir de venger une femme qui lui a tout donné avant de trouver la mort à ses côtés et mené aux confins de la folie dans cette histoire particulièrement dure. L’album est en tout cas passionnant, avec une ambiance très réussie, une histoire pleine de rebondissements et une galerie de personnages très soignés.

Du côté du dessin, lui aussi signé Frank Miller, nous avons droit à des planches en noir et blanc très stylisées qui captivent le regard dès les premières secondes.

Un excellent album, qui donne envie d’en lire plus.


X-Men – Les origines
X-MenLesorigines

Panini Comics

352 pages – 17.50€
Mai 2014 – Souple

Collectif




Cet album à petit prix vous présente les origines de chacun des X-Men ! Découvrez onze récits mettant en scène le Fauve, Colossus, Jean Grey, Gambit, Dents de Sabre, Wolverine, Cyclope, Deadpool, Emma Frost, Iceberg et Diablo. De l’apparition de leurs pouvoirs jusqu’à leurs arrivées au sein des X-Men, ces héros n’auront plus aucun secret pour vous !

Avec cet imposant album, nous avons droit à une compilation des différents 100% Marvel qui contenaient les versions actualisées des origines des X-Men. Onze récits sont donc au programme, avec pour objectif de faire (re)découvrir les origines des enfants de l’atome aux lecteurs via une approche qui les dépoussière tout en faisant preuve de respect envers les histoires d’origine. En effet, on retrouve pour chaque personnage les fondamentaux de sa mythologie (que ce soit des éléments obligatoires ou plus secondaires) et au final il serait malhonnête pour les lecteurs de longue date de crier à la trahison car on retrouve vraiment les personnages que l’on a toujours connus (même si au passage l’épisode de Cyclope sème quelques graines en accord avec ce qu’il est devenu ces dernières années). Cet album peut donc intéresser deux lectorats, à la fois les lecteurs aguerris des X-Men qui apprécieront de lire les origines des héros racontées autrement et les lecteurs novices qui pourront en apprendre davantage sur des personnages dont ils ne connaissent pas forcément le passé. En tout cas, ces onze récits sont tous intéressants et bien ficelés.

Du côté du dessin, le niveau est assez inégal suivant les récits mais globalement le niveau est plutôt bon.

Un très bon album, qui offre de surcroit un excellent rapport qualité/prix.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! marquera une pause exceptionnelle la semaine prochaine pour cause de Lyon Comic’gone, et reviendra donc dans quinze jours.

Taggé , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.