Le lundi c’est librairie ! #163

Le lundi c'est librairie !

Comme promis ce matin,  Le lundi c’est librarie ! est de retour pour une seconde chronique aujourd’hui.

Au programme : BPRD – L’Enfer sur Terre t2, Geoff Johns présente Green Lantern t5, Storm Dogs t1 et Super Crooks t1.

BPRD – L’Enfer sur Terre tome 2
BPRD L'enfer sur Terre 2

Delcourt Comics

320 pages – 27.95€
Avril 2014 – Cartonné

Mike Mignola / John Arcudi
Tyler Crook / James Harren




Le Bureau est vraiment mal en point : Liz est introuvable et la vie d’Abe ne tient plus qu’à un fil… L’enfer sur terre continue de se déchaîner dans cette nouvelle série de BPRD ! Un cimetière de monstres mutants est découvert dans les profondeurs d’une mine en Russie. Affronter un monstre en décomposition au Kremlin et endiguer la propagation d’une épidémie mortelle, telle est la mission du BPRD, qui doit agir au plus vite. Kate et Johann sont envoyés sur place. Mais la perte d’un autre agent pourrait cependant avoir des conséquences dramatiques sur le Bureau.

Second tome de la nouvelle série BPRD, cet imposant volume (320 pages !) contient plusieurs histoires où nous retrouvons les enquêteurs du surnaturel dans des situations pour le moins effrayantes. Mike Mignola et John Arcudi nous ont concocté des récits passionnants, mettant en scène des personnages très soignés dans l’ambiance de désolation qui est le lot quotidien de l’univers de Hellboy depuis la mort de ce dernier. Le côté horrifique est plus marqué que dans le premier tome, et il faudra avoir l’estomac solide pour certains passages, mais cela reste supportable (j’en suis la preuve vivante avec ma petite nature ;)) et surtout les histoires sont tout simplement captivantes. J’ai d’ailleurs une préférence pour la première, avec les homologues Russes du BPRD qui est passionnante mais tout l’album est intéressant et malgré son épaisseur je l’ai quasiment lu d’une traite ! Mais j’aurais quand même préféré que l’on recoure moins au gore, à mon avis cela n’aurait pas amoindri l’ambiance horrifique de la série. La série reste en tout cas abordable par les néophytes, même s’il est incontestable que l’on rate quelques allusions ici et là si on n’a pas lu les autres albums de l’univers de Hellboy sans que cela soit toutefois gênant pour la compréhension.

Du côté du graphisme, les styles de Tyler Cook et James Harren collent parfaitement à l’ambiance de la série.

Côté bonus, nous avons droit à un cahier de croquis agrémenté de commentaires qui permet d’en apprendre davantage sur l’élaboration de ces épisodes.

Un excellent tome, qui me donne bien envie d’en lire plus sur l’univers de Hellboy que je découvre petit à petit.


Geoff Johns présente Green Lantern tome 5
Geoff Johns presente Green Lantern 5

Urban Comics

192 pages – 17.50€
Avril 2014 – Cartonné

Geoff Johns / Dave Gibbons / Peter Tomasi
Collectif




Sinestro, désormais à la tête de son propre Corps interstellaire sème la terreur dans la galaxie et décime les rangs de ses anciens coéquipiers du Corps des Green Lantern. Alors que la Terre s’apprête à tomber sous son joug, les Gardiens de l’Univers prennent une décision irrévocable…

Seconde moitié du crossover La guerre de Sinestro (dont je vous ai présenté la première partie ce matin), ce nouvel album ne démérite pas face à son prédécesseur et je dirais même qu’il va encore plus loin. Non contents de semer ici les graines des évènements à venir et de l’explosion du spectre émotionnel pour les porteurs d’anneaux et de radicalement changer le corps des Green Lantern, les auteurs nous proposent ici une histoire pour laquelle le terme spectaculaire serait encore trop faible. La démesure est de rigueur dans cette aventure cosmique où les antagonistes se combattent à une échelle bien au-dessus de celle où évoluent les super héros plus classiques, mais les auteurs n’en oublient pas pour autant les personnages dont ils traitent les émotions avec beaucoup de justesse. Ce second tome termine donc en beauté un crossover qui aura été passionnant de bout en bout et aura offert de bien beaux moments de lectures aux amateurs de cosmique et de démesure, ce n’est pas tous les jours que l’on croise des personnages aussi puissants qui se battent avec des moyens hors norme !

Du côté du dessin, le niveau est tout aussi élevé que dans le tome précédent et les planches sont magnifiquement réussies pour donner corps aux très bonnes idées des auteurs.

Un excellent tome, qui termine en beauté un superbe crossover cosmique.


Storm Dogs tome 1
Storm Dogs 1

Delcourt Comics

176 pages – 16.95€
Avril 2014 – Cartonné

David Hine
Doug Braithwaite




Quand des experts se rendent sur une scène de crime, sur une planète inconnue, leur voyage tourne vite au cauchemar ! Storm Dogs est la nouvelle série de polar d’anticipation teintée de science-fiction par l’auteur de Darkness ! Une équipe d’aventuriers et de scientifiques débarque sur une planète reculée afin d’enquêter sur une série de morts aussi bizarres que violentes. Contraints d’utiliser une technologie primitive, ils deviennent très vite des étrangers, confrontés à un environnement particulièrement hostile. S’ils veulent découvrir les mystères d’Amarante, ils devront aussi apprendre ce que veut dire être humain.

C’est une histoire à l’ambiance assez insolite que nous propose David Hine dans ce premier tome. Ce récit de science-fiction utilise en effet à la fois les codes du western, à l’instar de l’univers de Cobra (le manga de Buichi Terasawa) mais également du cyber punk et du thriller. Cela donne une histoire à l’ambiance unique, sur une planète où règnent la paranoïa et les magouilles. Ce premier tome est très intéressant, avec une galerie de personnages bien caractérisés et de très bonnes idées fort bien exploitées. Je regrette juste un passage assez malsain qui m’a mis mal à l’aise (le catalogue des câblés) et une surabondance de passage bien crado mais le côté gore du récit n’a rien de gratuit et colle parfaitement à l’ambiance générale de l’histoire. Il y a encore pas mal de zones d’ombre dans cette histoire, et l’auteur semble avoir encore pas mal de surprises pour le lecteur dans la suite de la série.

La partie graphique, signée Doug Braithwaite, est de son côté très réussie et colle parfaitement à l’ambiance glauque de l’histoire. Et pour le côté gore, il s’est bien lâché (sac à vomi non fourni ;)).

En bonus, nous avons droit à une présentation détaillée de plusieurs personnages qui s’avère particulièrement intéressante.

Un très bon album, qui offre un bon début à une série originale.


Super Crooks tome 1
Super Crooks 1

Panini Comics

128 pages – 14.95€
Avril 2014 – Cartonné

Mark Millar
Leinil Yu




Difficile de faire carrière en tant que super-vilain. La concurrence est rude et les autorités sont toujours derrière vous. Alors que faire ? Partir pour l’Espagne ! Johnny Bolt et ses amis crapuleux jouent donc les expatriés et préparent un gigantesque hold-up. Mais les choses se compliquent lorsque Johnny découvre que sa cible est en réalité le plus grand criminel de tous les temps !

Vu le manque de qualité de ses derniers travaux (de Kick-Ass à Nemesis), il est assez dur de faire confiance à Mark Millar désormais même si l’auteur nous avait proposé bien des récits intéressants par le passé…et pourtant, à l’instar du surprenant Superior, Super Crooks est très réussi et fait penser au Millar des grands jours. Mettant en scène des super vilains comme dans Wanted, l’auteur nous livre ici un récit qui a des faux airs d’Ocean’s Eleven revisité avec des super pouvoirs. Faisant preuve de retenue par rapport à ses excès dans ses travaux récents (Kick-Ass toujours) sans toutefois opter pour un ton trop lisse, Mark Millar nous livre ici une histoire très bien ficelée et agréable à lire, et il embobine le lecteur tout autant que son improbable bande de voleurs à super pouvoirs fait de même avec ses victimes. On ne s’ennuie pas une seconde en lisant cette album, et j’espère bien que les travaux à venir de l’auteur seront de cette qualité.

Du côté du dessin, Leinil Yu est très à l’aise et nous livre des planches très réussies.

Un très bon album, au concept très bien exploité.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle chronique.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Le lundi c’est librairie ! #163

  1. JN