Le lundi c’est librairie ! #150

Le lundi c'est librairie !

Après avoir parlé de Kamandi ce matin, Le lundi c’est librairie ! met les bouchées doubles aujourd’hui pour vous proposer la chronique de quatre albums.

Au programme : Elephantmen t2, FF t1, Midnight nation et Scalped t10.

Elephantmen tome 2
Elephantmen2

Delcourt Comics

160 pages – 15.95€
Janvier 2014 – Cartonné

Collectif

Après un premier album où nous avons fait connaissance avec l’univers pour le moins sombre de Richard Starking, nous retrouvons cet univers dans une suite de récits. Le conflit meurtrier qui fait rage est une nouvelle fois exploré, avec un fil rouge d’épisode en épisode. Le premier tome est très réussi, et ce second album ne démérite pas face à son prédécesseur. En effet, ce conflit hors norme est une nouvelle fois parfaitement décrit et à travers un cadre futuriste c’est la guerre en général qui est traitée avec ses conséquences pour les gens qui y sont confrontés, ainsi que les conséquences d’une utilisation déraisonnée de la science.

La partie graphique, signée par plusieurs artistes, est de son côté très réussie malgré les différences entre les styles en présence.

Un très bon album, qui se lit très bien.


FF tome 1
FFMarvelNow1

Panini Comics

176 pages – 17.50€
Février 2014 – Souple

Matt Fraction
Mike Allred / Joe Quinones

Alors que les Quatre Fantastiques sont partis en voyage dans l’espace, une équipe de remplaçants est laissée sur place pour veiller sur les enfants de la Fondation du Futur (Ant-Man, Medusa, Miss Hulk et Miss Chose). Déjà scénariste de Fantastic Four, Matt Fraction est également l’auteur de FF et tandis qu’il s’empêtre dans la première série il laisse par contre exploser son talent dans la seconde. On retrouve en effet un scénariste en roue libre, qui nous propose là un divertissement de grande qualité où ne voit pas le temps passer. Le ton de cet album est résolument léger, l’auteur donnant vraiment l’impression de s’amuser et d’avoir la liberté nécessaire pour le faire. Il y a en tout cas une vraie histoire bien construite dans cet album, avec des moments émouvants et une excellente utilisation des personnages et de la mythologie des Quatre Fantastiques.

Du côté du dessin, là aussi la qualité est au rendez-vous avec des planches très réussies dans un style inimitable qui colle à merveille au ton de la série.

Un excellent album, qui remplit haut la main son office de divertissement.


Midnight nation
MidnightNation

Delcourt Comics

320 pages – 27.95€
Janvier 2014 – Cartonné

J.M. Straczynski
Gary Frank / Michael Zulli

J.M. Straczynski est un auteur qui ne fait généralement pas l’unanimité, son travail divisant souvent les lecteurs. Mais il est une de ses oeuvres qui met le plus souvent tout le monde d’accord : Midnight nation. Datant du début des années 2000, la série raconte l’histoire d’un policier qui va devoir accomplir un long trajet initiatique pour récupérer son âme. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on ne s’ennuie pas pendant la lecture de cet album. Il y a en effet pas mal de rebondissements et de retournements de situation, le lecteur découvrant en même temps que le personnage principal les surprises qui l’attendent. Outre une ambiance très réussie, la série repose également sur des dialogues très bien écrits et un pitch parfaitement maîtrisé par un auteur très inspiré se penchant avec talent sur les défauts de la société et les laissés pour compte.

La partie graphique, assurée par Gary Frank, est quant à elle très réussie grâce à des planches très joliment dessinées.

Par rapport à l’édition précédente chez Semic, cet album propose également un petit récit intéressant (dessiné par Michael Zulli) et un collage qui tient solidement… 😉

Un excellent album, et une série qui figure parmi les meilleurs travaux de J.M. Straczynski.


Scalped tome 10
Scalped10

Urban Comics

136 pages – 14€
Février 2014 – Souple

Jason Aaron
RM Guéra

Après le fabuleux tome 9 et son dénouement inattendu, on pouvait se demander comment Jason Aaron allait pouvoir poursuivre et conclure son histoire…et bien la réponse tient en deux mots : avec talent. En effet l’auteur montre encore une fois son talent pour le récit policier sans concessions, et conclut la série d’une façon telle qu’on se dit qu’elle ne pouvait se terminer logiquement que de cette façon. Cet ultime tome, qui prend le lecteur aux tripes,  est une réussite et est passionnant de bout en bout. Les personnages sont très bien caractérisés, et on retrouve une nouvelle fois le ton désespéré qui est la marque de la série où la notion d’espoir est absente.

Du côté du graphisme, le grand talent de RM Guéra fait une nouvelle fois des merveilles pour nous offrir des planches magnifiquement réussies.

Scalped aura été du début à la fin une série passionnante et très bien écrite, et c’est avec tristesse que j’ai refermé ce dernier tome qui met fin à une série découverte par hasard mais dont je n’ai jamais regretté la lecture.

Un excellent album, qui conclut en beauté la série.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle chronique.