Le lundi c’est librairie ! #14

Le lundi c'est librairie ! #14

Cette semaine, Le lundi c’est librairie ! est au cœur de l’actualité avec des albums sortis mercredi et vendredi dernier.

Je vous propose de nous intéresser à Scott Pilgrim t6, Histoires de guerre t1, SHIELD et La vengeance de Moon Knight t2.


Scott Pilgrim t6Scott Pilgrim t6 : Un final bien barré et très réussi

Et voilà, nous y sommes. Un peu plus d’un an après le premier tome, le sixième et dernier tome des aventures de Scott Pilgrim vient de sortir chez Milady Graphics. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce tome est particulièrement barré. On retrouve tous les ingrédients des précédents (l’ambiance survoltée, les bastons surréalistes, le casting improbable, d’excellents dialogues…), avec un fond plutôt émouvant qui transparaît entre deux cases délirantes. La recette est toujours aussi efficace, et si vous avez aimé les tomes précédents vous adorerez ce final (d’autant que ce tome est plus épais que les précédents, au prix toutefois de la couverture glacée). Depuis le premier tome, je considère Scott Pilgrim comme une petite bulle d’oxygène terriblement efficace pour avoir la pêche et oublier ses soucis, et ce tome ne me fait pas changer d’avis. Du côté du dessin, on retrouve le style particulier de Bryan Lee O’Malley, toujours fortement influencé par les productions asiatiques. Un tome qui offre une très bonne conclusion à un véritable OVNI du monde des comics.

 


Histoires de guerre 1

Histoires de guerre t1 : Une oeuvre poignante sur l’horreur de la guerre

Quand on prononce le nom de Garth Ennis, on pense tout de suite à Preacher ou Punisher (voire The Boys), c’est à dire des séries qui ne font pas dans la dentelle mais conservent un fort humour noir. Il serait cependant réducteur de ne considérer que cette partie de son œuvre, car Ennis est aussi un auteur capable d’un très grand sérieux dans ses écrits sans pour autant que la qualité de son travail n’en soit amoindrie. La guerre est un thème très présent dans l’œuvre d’Ennis et, malgré une grande variété dans le ton entre ses divers récits qui en parlent, le discours est toujours le même : la guerre est une horreur qui détruit tous ceux qui la livrent, qu’ils meurent ou qu’ils survivent. Histoires de guerre est une collection de récits (chacun illustré par un artiste différent), montrant divers épisodes de la Seconde guerre mondiale et dans chaque camp. Car Ennis a pour ambition de nous faire montrer que les soldats au cœur du conflit, manipulés par une hiérarchie en retrait, vivent les mêmes angoisses quelque soit le camp, et meurent tout autant qu’ils soient Allemands, Américains ou Anglais. Dans ce premier tome, nous avons quatre récits, respectivement illustrés avec brio par Chris Weston & Gary Erskine, John Higgins, Dave Gibbons et David Lloyd, et bien que le sujet de chacun soit très différent (de même que le graphisme), l’excellence est présente dans les quatre. On retrouve toute l’horreur de la guerre, vécue par ces hommes et ces femmes qui sont contraints de livrer un combat qui les dépasse. Tout comme 303, cet album est très sérieux mais cela n’est pas un problème car Ennis reste un formidable conteur qui parvient à nous faire ressentir le désespoir qui règne sur le champ de bataille. Un très bon album, qui figure sans souci parmi les meilleurs travaux de Garth Ennis.


SHIELDSHIELD : Une mythologie intelligente dans un excellent album

Le nom de Jonhatan Hickman est bien connu des lecteurs des séries « heroes » : il s’agit en effet du génial scénariste de Secret Warriors et Fantastic Four, cette dernière série étant grâce à lui sortie de l’ornière où elle était coincé depuis bien longtemps. Dans cette nouvelle série, Hickman, accompagné de Dustin Weaver au dessin, entreprend de révéler l’histoire secrète du SHIELD. Quand on lit ça, on s’imagine un récit avec des barbouzes, une pincée d’Hydra et un borgne qui mâchouille un cigare…et pourtant on ne trouve rien de tout cela dans cet album. Hickman a en effet entrepris de construire une mythologie aussi intelligente que complexe, faisant du SHIELD autre chose qu’une banale agence de contre espionnage comme c’est le cas depuis sa première apparition. Les origines de l’organisation qui est derrière le SHIELD remonte en effet à l’aube de la civilisation, et on retrouve dans cet album des grands noms comme Leonard de Vinci (plus proche ici d’un aventurier que du Père Fouras). SHIELD est un récit captivant, dont il est très difficile, voire impossible, de décrocher avant d’en avoir terminé la lecture. Hickman se permet également quelques libertés avec la chronologie de l’univers Marvel, mais son retcon est parfaitement justifié et plutôt bien fichu. Du côté du dessin, rien à redire, les planches sont très réussies et contribuent au grand plaisir qu’on ressent à la lecture de cet album. Une très bonne histoire que je vous recommande vivement.


La vengeance de Moon Knight 2La vengeance de Moon Knight t2 : Un album poussif tout juste lisible

Il y a quelques mois, une nouvelle série consacrée à Moon Knight avait débarqué en librairie, prenant ainsi le relai d’une série interrompue par Panini. J’avais plutôt bien aimé cet album (chroniqué dans un précédent Le lundi c’est librairie !) et malgré la présence de Juan Jose Ryp pour la suite des aventures de Moon Knight j’ai décidé de tenter ma chance en continuant à suivre la série…et le moins qu’on puisse dire, c’est que je regrette. Alors que le premier tome, brillamment illustré par Jerome Opeña, était particulièrement plaisant à lire (faisant de Moon Knight la version Marvel de Batman), cet album est poussif. Outre le graphisme qui n’est pas génial (deux épisodes signés par Tan Eng Huat et deux par Juan Jose Ryp, bien plus sobre qu’à son habitude), le scénario piétine et n’est pas très intéressant. Le passage de Deadpool est totalement gratuit (malgré une scène particulièrement drôle où Deadpool se rend compte que Moon Knight entend des voix) et le team-up avec Spiderman est inintéressant au possible. L’intérêt remonte un peu avec les Secret Avengers (qui pour le coup se comportent enfin comme une vraie équipe black-ops), mais rien de transcendant non plus. Un album décevant que je ne peux vous conseiller, et qui me fait sérieusement envisager d’arrêter les frais en ce qui me concerne.


Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! parlera encore de VF avec des albums récents et d’autres qui le sont un peu moins.

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

8 réponses à Le lundi c’est librairie ! #14

  1. KNIGHT dit :

    Concernant S.H.I.E.L.D., plus je le lis, plus je trouve que ça tire du côté de ce qu’ont pu proposer Grant Morrison ou Warren Ellis : c’est bourré de concepts barrés (coup de chapeau au croisement entre l’arbre séphirotique et l’homme de Leonard de Vinci, il fallait y penser !!), mais sans le côté subversif et parfois dérangeant des 2.

    Un très bon moment de lecture, en tout cas, tout comme les FF en ce moment, même si cela manque quelque peu d’action (mais comme l’action, les scénaristes actuels ne savent plus ou ne veulent plus en écrire de toute façon… )

    • mdata dit :

      @KNIGHT Je me suis dit la même chose en lisant SHIELD, ça ressemble furieusement à du Ellis mais plus soft.

  2. JN dit :

    Tiens, j’ai fini Battle Pape et je me suis bien marré mais l’impression est vraiment pas terrible (cette histoire de fichiers couleur en VO transposés en N&B pour la VF, du grand n’importe quoi).

  3. yannzed dit :

    « et qui me fait sérieusement envisager d’arrêter les frais en ce qui me concerne » Oui… En même temps, c’est le dernier album de Moon Knight, la série s’est stoppée suite à ces numéros. Encore 3 petits numéros liés à Shadowland pour conclure tout ça et Bendis & Maleev débarquent.

  4. Ping :Le lundi c'est librairie ! #16, les comics et leur univers

  5. Ping :Bilan d'août (1), les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *