Le lundi c’est librairie ! #132

Le lundi c'est librairie !

Comme d’habitude, Le lundi c’est librairie ! va s’intéresser à quatre albums récents en VF.

Au programme : BPRD – L’enfer sur Terre t1, Brightest day t3, Locke & Key t5 et The Boys t19.

BPRD Enfer sur Terre 1BPRD – L’enfer sur Terre t1 : Un bon album

Dans cet album figurent deux récits signés Mike Mignola & John Arcudi se déroulant après les évènements relatifs au Fléau des grenouilles, et dans lesquels le BPRD tente de continuer sa mission alors que rien ne va plus sur Terre. Bien que ne connaissant l’univers de Hellboy qu’à travers les deux films de Guillermo Del Toro, j’ai profité de cette nouvelle série sur le BPRD pour me jeter à l’eau, et je ne l’ai pas regretté…En effet, malgré mes connaissances limitées de cet univers, je n’ai eu aucun mal à profiter de ces deux histoires (en manquant sûrement des trucs à droite et à gauche mais rien de gênant pour ma lecture en tout cas) car elle sont accessibles pour peu qu’on connaisse les bases de l’histoire du BPRD et de Hellboy. Ces deux récits sont en tout cas passionnants, avec des personnages hauts en couleurs dont on suit les péripéties avec plaisir. L’atmosphère oppressante est très réussie, que ce soit avec cette ambiance constante de film catastrophe ou avec les mystères qui se déroulent sous nos yeux.

Du côté du dessin, signé Guy Davis et Tyler Crook, nous avons droit à des planches réussies qui servent bien les récits.

Un  bon album, qui se lit bien et reste accessible quand on a vu les films sur Hellboy.

BPRD : L’enfer sur Terre tome 1 – Delcourt – 288 pages – cartonné – 25.50€


Brightest Day 3Brightest day t3 : Une conclusion spectaculaire et réussie

Dans ce troisième et dernier tome, Geoff Johns et ses deux camarades de jeu (Peter J Tomasi pour Brightest Day, Jonathan Vankin pour l’épilogue) dévoilent enfin le puzzle qu’ils ont construit dans les deux épisodes précédents. En effet, alors qu’on pouvait croire que l’on suivait des intrigues plutôt séparées, tout est reliée et l’idée générale derrière tout ceci est loin d’être mauvaise. La conclusion de cette épopée est spectaculaire et réussie, même si du coup certains éléments se devinent du fait de l’antériorité de la publication des séries New 52 en VF par rapport à ce volume. En tout cas ce tome est dans la lignée directe des deux autres, donc les arguments des amateurs et détracteurs de Brightest day seront toujours valables ici. En tout cas, en ce qui me concerne, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet album, tout comme avec les précédents. 🙂 Malgré la remise à plat de Flashpoint, certaines choses qui ont eu lieu dans Brightest day sont toujours d’actualité et du coup je pense que c’est une bonne chose d’avoir pu les découvrir en VF.

Du côté du dessin, il y a plusieurs dessinateurs à l’oeuvre et le résultat est globalement très bon.

Un très bon album, qui apporte une conclusion intéressante et réussie.

Brightest day tome 3 – Urban Comics – 256 pages – cartonné – 22.50€


Locke & Key 5Locke & Key t5 : Beaucoup de révélations bien pensées

Dans ce cinquième tome, Joe Hill abat ses cartes et fait énormément de révélations. Nous en apprenons en effet beaucoup dans cet album, l’auteur expliquant pas mal de mystères qui entourent la série. Comme d’habitude, nous avons droit à une excellente histoire très bien écrite, qui est passionnante de bout en bout. Toutes les explications données sont non seulement cohérentes mais surtout très bien trouvées et très réfléchies, ne donnant pas l’impression de sortir d’un chapeau ni de céder à la facilité. Avec ce cinquième tome, nous avons une fois de plus la confirmation que Locke & Key est une grande série qu’il faut découvrir d’urgence si ce n’est déjà fait.

Du côté du dessin, c’est toujours Gabriel Rodriguez qui officie et qui nous régale de bien jolies planches qui restituent à merveille l’ambiance étrange de la série.

Un excellent album, qui se dévore d’une traite et rend impatient d’en lire la suite.

Locke & Key tome 5 – Milady Graphics – 128 pages – cartonné – 19.90€


The Boys 19The Boys t19 : Une excellente conclusion

Difficile de passer après le cataclysmique tome précédent, mais il faut bien conclure la série. Garth Ennis met en effet un terme à l’aventure des P’tits gars dans ce dernier tome, et le moins qu’on puisse dire c’est que l’auteur ne fait pas les choses à moitié. Tous les éléments qu’il a patiemment mis en place au fil des épisodes prennent tout leur sens dans cette conclusion très réussie, et l’auteur ne ménage pas le lecteur avec des passages très forts. Ce dernier tome est passionnant et poignant, et même si pour son dernier tour de piste Garth Ennis ne nous épargne pas en ce qui concerne le gore et le graveleux, en tout cas tout est plié et bien rangé avec ce qui apparait comme la seule fin possible pour la série.

Du côté du dessin, signé Russ Braun, Richard P Clark et Darrick Robertson, la qualité est également au rendez-vous pour cette ultime aventure de la bande de Butcher.

Un excellent tome, qui conclut en beauté la série.

The Boys tome 19 – Panini Comics – 168 pages – 18.30€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Le programme de la semaine prochaine n’est pas encore arrêté, cela dépendra des lectures en cours… 😉