Le lundi c’est librairie ! #13

Le lundi c'est librairie !

Initialement, j’avais prévu de consacrer cette édition de Le lundi c’est librairie ! aux sorties de mercredi dernier, puisque j’avais prévu d’acheter quatre albums (en fait 5, mais je je suis pas assez avancé dans 100 Bullets pour lire le numéro 13 tout de suite). Manque de chance, deux albums ont été retardés, ce qui me contraint à changer mon fusil d’épaule et à les remplacer par deux autres albums moins récents (mais que j’ai acheté quand même récemment).

Je vous propose donc cette semaine de nous intéresser à American Vampire 1, Scalped 3, Superman – Origines secrètes 2 et Spock – Réflexions.


American Vampire 1American Vampire t1 : Une série de vampires qui démarre très bien

A force de voir débarquer en force les vampires au cinéma et dans les séries, j’ai commencé à développer une allergie assez sévère aux suceurs de sang. J’ai cependant été agréablement surpris par le premier épisode de la nouvelle série X-Men, et le nom de Stephen King sur la couverture  a été pour moi suffisamment motivant pour avoir envie de tenter l’aventure d’American Vampire. Et franchement je ne regrette pas d’avoir tenté ma chance. American Vampire oscille entre deux époques : 1880 (puis un peu plus tard) et 1920. Nous y suivons la naissance d’un vampire d’un type nouveau, à savoir Skinner Sweet, et le combat entre deux factions de vampires (les vampires « classiques » et l’espèce inaugurée par Sweet). L’idée de faire naître une nouvelle espèce de vampires en Amérique m’a bien plu, ainsi que cette rivalité avec les vampires « normaux »). Les aller-retours entre les deux époques sont plutôt bien fichus, et les deux morceaux de l’histoire sont vraiment intéressants. Et pourtant il est notoire que le western n’est pas du tout ma tasse de thé, mais là j’ai vraiment été captivé. Le scenario de Stephen King (qui a œuvré sur la renaissance de Skinner Sweet) et Scott Snyder est très intéressant, et j’ai littéralement dévoré le contenu de cet album. Quant au dessin de Rafael Albuquerque, il est pas mal du tout, servant le récit et son ambiance particulière avec une grande efficacité. Un très bon début, qui donne envie d’en lire plus !


Scalped 3Scalped t3 : Un très bon tome dans la lignée des précédents

L’année dernière, le lectorat Français a découvert une vraie bombe chez Vertigo : un polar âpre et violent appelé Scalped, écrit par Jason Aaron. Après un second tome tout aussi bon que le premier (il se terminait en plus sur un énorme cliffhanger), le troisième tome était attendu de pied ferme mais malheureusement il a été pas mal retardé. Nous retrouvons donc Dashiell Bad Horse, agent infiltré dans la réserve de Prairie Rose, et son quotidien qui n’est guère reluisant. Scalped se situant dans le milieu des Amérindiens, le récit est teinté de mysticisme et apporte une grande importance aux rêves qui sont lourds de symboles. Comme les tomes précédents, ce troisième opus de Scalped n’est pas à recommander aux lecteurs dépressifs, car ce n’est vraiment pas gai. Les personnages ne sont en effet pas épargnés par la vie et vivent des situations très dures. Il est intéressant de voir que même si la mission de Dash est le coeur du récit, tout n’est pas centré sur lui. Il y a en effet une partie consacrée à un autre personnage, radicalement différent du protagoniste principal de Scalped, et le récit ne devient pas pour autant moins intéressant. Du côté du dessin, plusieurs artistes se succèdent (John Paul Leon, RM Guerra et Davide Furno) mais ils ont des styles assez proches, ce qui permet de conserver une certaine unité dans le graphisme. Si le polar vous plait et que la violence ne vous rebute pas, ne passez surtout pas à côté de Scalped, vous le regretteriez.


Superman Origines Secretes 2Superman – Origines secrètes t2 : Suite et fin d’un dépoussiérage bien fichu

Après un premier tome qui m’avait bien plus, voici enfin la suite et fin de ce dépoussiérage de l’univers de Superman. Contrairement à Man of steel ou Birthright qui entreprenaient de reprendre tout l’univers de Superman à zéro, Origines secrètes reprend certes les débuts de Superman mais s’attache surtout à remettre d’équerre l’histoire de l’homme d’acier, en intégrant au passage des éléments qui apparaissent dans des récits plus contemporains. Dans ce second tome, le récit de Geoff Johns est centré sur Lex Luthor et ses tentatives pour lutter contre celui qui lui « vole » Metropolis, à savoir Superman. L’histoire est toujours aussi intéressante, les ajustements de continuité étant plutôt bien fichus (notamment concernant Metallo). Du côté du dessin, Gary Frank montre encore qu’il est vraiment né pour dessiner Superman, même si je trouve que le résultat est un tout petit peu moins bon que dans le premier tome (il y a par exemple des visages un peu loupés avec des sourires bizarres). Origines secrètes n’est pas un récit aussi indispensable qu’on peut l’être en leur temps Man of steel ou Birthright, mais il s’agit d’une bonne mini série sur Superman, et c’est un excellent choix pour des lecteurs qui veulent simplement lire une histoire sur les débuts de Superman (voire juste lire une bonne histoire de Superman).


Star Trek Spock ReflexionsSpock – Réflexions : Pas indispensable mais se laisse lire sans déplaisir

Bien qu’étant très friand de récits se passant dans l’univers de Star Trek, j’avais fait l’impasse sur cet album édité par Delcourt pour la simple raison que je ne peux pas non plus tout acheter. Mais j’ai finalement pu me le procurer d’occasion lors d’une de mes ballades Parisiennes, et je n’ai pas hésité très longtemps avant de passer à la caisse avec. Comme le titre le laisse supposer, cet album est consacré à un personnage très important de l’univers de Star Trek, à savoir M. Spock. On le retrouve ici après les événements de Star Trek Générations, et un long voyage en compagnie d’un Saurien bavard est pour lui l’occasion de revisiter son passé en pensée, à travers différents flashbacks. Les auteurs, Scott et David Tipton, connaissent visiblement bien leur sujet : nulle part je n’ai pu les prendre en défaut, l’univers de M. Spock est parfaitement rendu et les personnages, du plus important au plus secondaire, sont tous parfaitement rendus. Le scenario est plutôt intéressant (c’est toujours sympa de se balader avec M. Spock), mais ce n’est pas non plus une lecture indispensable, loin de là. Du côté du dessin, David Messina et Federica Manfredi livrent un travail plus que correct, malgré des visages parfois pas très ressemblants. Un album qui se lit assez bien, mais que je vous recommande d’acheter d’occasion à moins d’être un vrai fan complétiste pur et dur de Star Trek.


Et voilà, c ‘est tout pour aujourd’hui. La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! sera vraisemblablement construit de la même manière, avec deux albums sortant mercredi prochain et deux albums plus anciens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #13

  1. Crazy Dr dit :

    Je suis plus mitigé que toi sur la lecture d’American Vampire, autant j’adore l’histoire de Skinner Sweet, autant celle en 1920 m’a ennuyée…

    Pour Scalped je trouve ce tome bien meilleur que le 2 et c’est vrai que c’est du polar Hardboiled (qui s’inscrit dans la lignée de Sin City) à ne pas proposer aux âmes sensibles !

    • mdata dit :

      @Crazy Dr : Pour American Vampire j’ai bien aimé la période 1920, qui en plus a un caractère introductif assez sympa (on apprend des choses en même temps que le personnage). Mais après tout est question de goûts 😉

      Scalped n’est pas pour les petites natures c’est clair ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *