Le lundi c’est librairie ! #106

Le lundi c'est librairie !

Comme promis ce matin, voici une seconde édition de Le lundi c’est librairie ! pour aujourd’hui.

Au programme : Brit t3, Fables t7, Fables t8 et Man-thing.

Brit 3Brit t3 : Un troisième tome nettement meilleur que le second

Un peu déçu par le tome 2, j’ai tout de même pris ce troisième tome pour avoir la série complète…et bien m’en a pris. Robert Kirkman et Bruce Brown nous livrent ici des épisodes très réussis, avec une très bonne utilisation de ses personnages (y compris ceux qui ne font pas partie de la série d’ailleurs). Outre une bonne dose d’action, les auteurs nous proposent également des moments où la personnalité de ses personnages est explorée et au fil du temps Brit s’avère être attachant. L’album se conclut par les origines du personnages, qui sont plutôt bien trouvées. Il y a également un bonus sympathique, à savoir un carnet de croquis commenté par les auteurs.

Du côté du graphisme, Nate Bellegarde et Andy Khun nous livrent des planches très réussies, qui servent très bien le récit.

Un bon album, qui fait pardonner le coup de mou du second.

Voir la page 1 Voir la page 2

Brit tome 3 – Delcourt – 160 pages – cartonné – 15,50€


Fables 7Fables t7 : Un excellent album

L’album s’ouvre sur une aventure de l’inénarrable Jack, encore embarqué dans un de ces plans dont il a le secret. Bill Willingham semble bien s’amuser avec le personnage, et nous livre un épisode très bien fichu sur les coulisses de Hollywood. Du côté du dessin, David Hahn signe des planches fort réussies.

On retrouve ensuite les Fables après cet intermède en compagnie de Jack, et le moins qu’on puisse dire c’est que la qualité est au rendez-vous. Il souffle un vent d’aventure très agréable sur ces pages, et Bill Willingham nous montre avec brio toute la magie qui règne dans les Royaumes, ce qu’on a tendance à oublier lorsque les histoires se passent à Fableville malgré les personnages hauts en couleurs qui y résident. C’est aussi ici que l’on apprend l’identité de l’Adversaire, que je suis assez content d’avoir devinée tout seul. 😉

Du côté du graphisme, les planches de Mark Buckingham sont toujours aussi réussies et c’est toujours un plaisir de lire les aventures des Fables lorsqu’il tient les crayons.

Un excellent album, à lire sans modération.

Voir la page 1 Voir la page 2

Fables tome 7 – Urban Comics – 168 pages – cartonné – 15€


Fables 8Fables t8 : Un excellent tome

Difficile de passer après un tome 7 aussi réussi, et pourtant le tome 8 relève le défi haut la main. Après avoir géré les conséquences des révélations du tome précédent, Bill Willingham met en scène de nouveaux Fables en provenance de pays Arabes dans une histoire riche en rebondissements sans oublier cette petite touche d’humour qui fait partie intégrante de l’identité de la série. Ces histoires sont très intéressantes, et l’utilisation des personnages des contes est vraiment très bien vue. L’album se termine par une histoire magnifique mettant en scène les troupes de l’Adversaire. Cette histoire, dont je ne peux pas en dire trop pour vous laisser le plaisir de sa découverte est superbement racontée et très émouvante, et repose sur une idée toute simple mais parfaitement exploitée.

Du côté du dessin, Lan Medina, Mark Buckingham et Jim Fern se succèdent pour un résultat globalement très bon. A noter que le style de Jim Fern convient parfaitement pour la dernière histoire de l’album, et que la partie des Milles et une nuits dispose d’une mise en page très réussie.

Un excellent tome, dont il va être très dur d’attendre la suite.

Voir la page 1 Voir la page 2

Fables tome 8 – Urban Comics – 144 pages – cartonné – 15€


Man-ThingMan-Thing : Une oeuvre exigente qui ne se laisse pas dompter facilement

Alors qu’on l’a surtout vu comme téléporteur des Thunderbolts récemment, on retrouve l’Homme chose dans un récit horrifique sous la plume de Steve Gerber. Reprenant le personnage de son alter ego Brian Lazarus, l’auteur signe ici une histoire complexe avec de multiples niveaux de lecture. J’avoue que j’ai eu du mal à entrer dedans, malgré tout le bien que j’ai entendu de cette histoire, et j’ai l’impression qu’il y a pas mal de choses qui me sont passées au dessus de la tête (ça m’avait fait le même effet avec The Mystery play de Morrison). J’ai par contre plus apprécié les histoires qui accompagnent ce récit, plus anciennes. Signées Steve Gerber et Gerry Conway, elles sont plus en effet plus accessibles (surtout celle de Conway) et du coup je les ai trouvées plus intéressantes.

Du côté du dessin, par contre il n’y a rien à redire sur les superbes planches de Kevin Nowlan. Les histoires plus anciennes sont signées John Buscema et Gray Morrow, et autant la première est classique que la seconde est absolument magnifique.

Une histoire complexe, que je relirai sans doute pour essayer de l’apprivoiser. 😉

Man-Thing – Panini Comics – 72 pages – cartonné – 18,30€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la chronique de quatre albums VF.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *