La grande aventure Lego

La grande aventure Lego

A force de voir des personnages Lego dans des cinématiques de jeu, des courts métrages ou des vidéos sur internet, on pouvait se demander ce que donnerait un « vrai » film sur cet univers. La grande aventure Lego est la réponse à cette interrogation, et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est une réponse plaisante.

Film à la fois très drôle et touchant, La grande aventure Lego réussit haut la main le délicat défi consistant à proposer un divertissement complètement barré tout en conservant une histoire cohérente. Il y a en effet pas mal de passages vraiment farfelus, tirant notamment avantage des caractéristiques des Lego (comme les têtes qui tournent à 360°), mais sans jamais que le film ne franchisse la limite séparant le comique du débile. Le film a également plusieurs niveaux de lecture, avec au passage une critique sur le conformisme de la société plutôt bien vue.

Du point de vue de la réalisation, nous avons droit à un très joli rendu en images de synthèse avec une volonté de restituer l’aspect visuel du stop motion.

La grande aventure Lego est donc un film très agréable à regarder, bourré de références et qui parlera à tous les spectateurs qui ont joué (ou jouent encore) avec des Lego.

Petit personnage tout ce qu’il y a de plus ordinaire dans l’univers des Lego, Emmet se retrouve par erreur entraîné dans une grande aventure pour sauver le monde. Mais est-il prêt à relever ce défi ?

La grande aventure Lego

Dangers spoilers LA SUITE DE L’ARTICLE CONTIENT DES REVELATIONS SUR L’INTRIGUE (SPOILERS)

La grande aventure Lego

Dès le début du film, nous pouvons nous rendre compte que nous sommes embarqués dans une histoire farfelue. Que ce soit en assistant au duel entre Vitrivius et Lord Business ou à la petite vie sans surprise d’Emmet, le ton est d’emblée très léger et on peut se demander à quoi carburent les scénaristes… 😉

La grande aventure Lego

La grande aventure Lego

En suivant les aventures de ce petit personnage si ordinaire, nous assistons à une critique sur notre société si conformiste et où il faut entrer dans un moule. Avec le running gag sur l’émission « Où est mon pantalon » et la chanson « Tout est super génial » nous avons droit à une série de piques envers tout ce qui abrutit le public et le dissuade de réfléchir.

La grande aventure Lego

Les différents personnages sont en tout cas fort bien utilisés, que ce soit le candide Emmet, la virevoltante Cool Tag, le sombre Batman (toujours hilarant) ou d’autres personnages du monde Lego comme inénarrable Ben, astronaute des années 80 (avec même un casque et un plastron abîmés comme s’il s’agissait d’un vrai Lego de l’époque). Les personnages ont tous leur importance, et sont toujours drôle avec leurs petites manies.

La grande aventure Lego

La grande aventure Lego

Même du côté des méchants, les personnages sont très soignés avec une mention spéciale pour Méchant flic/Gentil flic qui change de personnalité en tournant sa tête.

La grande aventure Lego

La grande aventure Lego

Sans tomber dans le simple catalogue animé pour Lego, La grande aventure Lego exploite toutes les facettes de cet univers et de ses licences en faisant apparaître des personnages très variés. C’est tout de même assez insolite de croiser dans une même histoire Batman (et ses collègues DC), Gandalf ou une tortue Ninja, ces apparitions donnant lieu le plus souvent à des gags très drôles. On notera d’ailleurs au passage un running gag sur Green Lantern, présenté comme un boulet à l’instar de son film qui n’a pas eu les résultats escomptés, ou un cameo hilarant des personnages de Star Wars.

La grande aventure Lego

La grande aventure Lego

Mais là où le film fait très fort, c’est qu’il ne se contente pas d’être une aventure dans le monde des Lego. En effet, il s’agit de la transposition de l’imaginaire d’un enfant, qui est en train de jouer avec les Lego de son père. Du coup, lorsque la chose est clairement montrée, tout le film prend une autre dimension : Lord Business (incarné par Will Ferell) est l’incarnation du père du jeune garçon et la menace de coller tout le monde est la transposition du caractère maniaque du père qui ne veut pas prêter ses nombreux Lego à son fils pour qu’il joue avec (au cas où vous vous poseriez la question, oui je me suis senti visé et cela a bien fait rire mes confrères de Gentle Geek qui étaient avec moi ;)). Du coup, toute l’histoire extériorise le désir du jeune garçon de se défaire de la rigidité de son père qui se contente de suivre les instructions pour ses constructions tandis que lui souhaiterait suivre sa fantaisie. Le rapport entre ce garçon et son père est traité avec beaucoup de justesse sans jamais aller jusqu’à la guimauve, et cela donne lieu à des passages très touchants.
La grande aventure Lego

Du point de vue de la réalisation, La grande aventure Lego est également une grande réussite. Le rendu des pièces est superbe, et en dehors des séquences du monde réel dont je parle plus haut tout est matérialisé en pièces de Lego, y compris la fumée, l’écume sur l’eau ou même les tirs de laser. Lors de la construction de modèles par les maîtres constructeurs, on voit même les références des pièces utilisées qui se superposent en vision HUD (head up display) et il s’agit en plus des vraies références ! 🙂

La grande aventure Lego

Véritable réussite scénaristique, La grande aventure Lego réussit en tout cas un vrai tour de force : proposer une histoire vraiment loufoque sans jamais sombrer dans l’incohérence. Et pourtant, le risque était grand avec la quantité de gags ou de situations insolites, mais jamais le film ne mord la ligne qui l’aurait fait sombrer dans le grand n’importe quoi et lorsqu’on repense à tout ce qui était antérieur à la grande révélation sur le jeune garçon et son père on se rend compte de la très grande cohérence de l’histoire.
La grande aventure Lego
La grande aventure Lego

La grande aventure Lego
La grande aventure Lego

Pour conclure, je laisserai le mot de la fin à Emmet :

Tout est super génial !

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire