Iron Man

Iron Man

Enfin ! Après plus d’un an et demi d’attente, j’ai enfin pu voir les exploits de Tête de fer au cinéma. Même si j’avais beaucoup aimé la bande-annonce, j’étais quand même très inquiet : est-ce que ce film serait bon, ou serait-ce un gros navet ?

Et bien, je n’ai pas été déçu du tout, bien au contraire ! Ce film est excellent, et figure même parmi les meilleures adaptations de comics au cinéma. Le scénario tient la route, le casting est impeccable, les effets spéciaux sont excellents…tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment.

Si vous êtes fan d’Iron Man, vous aimerez ce film, qui parvient à être fidèle au personnage tout en prenant quelques petites libertés. Et si vous ne connaissez pas Iron Man, le film est un excellent moyen de le découvrir.

Tony Stark a tout pour lui : brillant inventeur, milliardaire irresponsable et grand séducteur, c’est également un vendeur d’armes sans scrupule. Grièvement blessé par une de ses propres armes dans un pays d’Asie et capturé par des terroristes, il ne devra son salut qu’à une armure métallique qui lui permettra de s’échapper. De retour chez lui, il décide de cesser de vendre des armes et construit l’armure qui fera de lui le super-héros Iron Man.

Iron Man

Dangers spoilers LA SUITE DE L’ARTICLE CONTIENT DES REVELATIONS SUR L’INTRIGUE (SPOILERS)

Ca fait longtemps qu’une adaptation d’Iron Man au cinéma est évoquée. Pendant un temps, on parlait même de Tom Cruise dans le rôle titre. Puis petit à petit, l’adaptation est devenue concrète, avec des photos et des bandes-annonces alléchantes. Après quelques frayeurs dues à des photos de concepts abandonnés, l’idée qu’une bonne adaptation d’Iron Man était en route commençait à faire son chemin.

Une fois le film vu, je ne peux que confirmer cette idée. Je place Iron Man dans le haut du classement des adaptations de comics au cinéma, dans la catégorie de Spiderman, X-Men, Superman ou Batman begins.

Commençons par le casting. Tout d’abord Robert Downey Jr ne se contente pas de jouer le rôle de Tony Stark : il EST Tony Stark, et ce dès les toutes premières secondes du film. Son mimétisme du personnage est encore plus impressionnant que celui de Tobey Maguire dans Spiderman. Il faut dire qu’en plus d’être un très bon acteur, Robert Downey Jr est également un grand fan d’Iron Man, et sa vie personnelle (soucis d’addiction) ne peut que le rapprocher de Tony Stark, un des super héros les plus autodestructeurs qui soient.

Tony Stark

Jeff Bridges, dans le rôle d’Obadiah Stane, ne démérite pas dans son rôle de grand méchant. Tour à tour mentor paternaliste et ordure hypocrite, sa prestation est impeccable. Sans être un fan de comics, Jeff Bridges a pas mal lu de numéros d’Iron Man mettant en scène Stane pour simpregner de son personnage et cela se sent : là aussi on a l’impression de voir le personnage de papier prendre vie sur l’écran (même si le choix du bouc est un peu bizarre).

Stane

Quant au reste du casting, rien à redire non plus. Gwyneth Paltrow et Terence Howard sont parfaits dans leur rôle. Gwyneth Paltrow en particulier campe une Pepper Potts charmante et très fidèle à son modèle. Mais cette fois ce n’est pas une fan d’Iron Man, elle s’est contentée d’emprunter des comics à son mari pour creuser son rôle.

Rhodey et Pepper

Passons maintenant à l’histoire. Certes il y a des divergences entre le scénario du film et le « vrai » Iron Man. C’est inévitable lorsque l’on veut adapter des aventures de super héros à l’écran. Le changement le plus radical concerne Obadiah Stane : dans l’histoire d’Iron Man, il n’a jamais été son mentor mais juste un concurrent particulièrement féroce qui finira par lui piquer son entreprise. Seulement il aurait été problématique d’adapter à l’écran tout l’arc de la descente aux enfers de Tony Stark, avec le jeu d’échecs vivant de Stane. Le parti pris de le fusionner avec Sal (le mentor de Tony dans le reboot d’Iron Man) et même un petit peu avec Morgan Stark est une idée audacieuse et qui marche très bien. D’ailleurs, cela se termine de la même façon : Stane se fait faire une grosse armure d’après les plans de Tony (récupérés lors de la faillite dans le comics, dans le désert dans le film), se bat avec Iron Man et perd.

Iron Monger

Pour le reste, à part le léger détail concernant l’affectation de Rhodey le scénario est très fidèle, on sent bien que les personnes impliquées dans sa rédaction connaissent leur sujet. Concernant les origines du héros, Warren Ellis avait bien facilité la tâche en faisant le reboot d’Iron Man dans Extremis. Le film réussit à adapter simultanément plusieurs époques d’Iron Man, ce qui en ferait davantage un hommage au personnage qu’une simple adaptation. On retrouve tout aussi bien des éléments datant des débuts d’Iron Man (Pepper, les ennuis cardiaques) que de périodes plus récentes (la villa de Tony est la copie conforme de celle qui était dessinée à la fin des années 80, l’IA fait penser à Jocaste…). Même le système de conception utilisé par Tony pour fabriquer sa nouvelle armure est la copie conforme de celui présent dans les comics à la fin de La Guerre des Armures (création de l’armure qui va botter le train à Firepower).

Iron Man

Le coup de théâtre final (Tony qui avoue être Iron Man) est un parfait écho à la fameuse conférence de presse où le personnage original l’a fait (sans le ridicule sauvetage du chien). J’avoue que je n’ai rien vu venir, alors qu’au contraire certains rebondissements étaient un peu téléphonés. C’est un peu dommage car cela ferme la porte pour pas mal d’histoires intéressantes d’Iron Man qui auraient donné une bonne suite, mais ce n’est pas choquant. Les amateurs seront amusés par les petits clins d’oeil subtils à l’univers d’Iron Man, en particulier Rhodey qui songe à enfiler l’armure ou le SHIELD (le caméo de Samuel L Jackson a cependant été coupé au montage).

Passons maintenant aux effets spéciaux. Pour résumer leur qualité, il me suffirait de donner le nom de la personne qui en est responsable : Stan Winston, grand faiseur de miracles cinématographiques (Terminator 2, Abyss,…) et qui plus est fan lui aussi du comics. Adi Granov, dessinateur d’Iron Man (Extremis), a également travaillé sur le design de l’armure, très inspiré de ses dessins. Bien que conservant ses couleurs d’origine, l’armure d’Iron Man n’est jamais ridicule et est vraiment très bien faite. Même si je n’aime pas trop l’allure de l’armure qui a servi de modèle (« Tin Man »), il faut avouer qu’elle passe bien mieux à l’écran que l’armure Rouge et Or classique. Quant à l’armure utilisée pour l’évasion de Tony, elle est bien plus réaliste que celle présente dans les vieilles aventures d’Iron Man (pressé par le temps, il n’a fabriqué que ce dont il avait besoin). Iron Monger est tout aussi terrifiant que son modèle, et le duel avec Iron Man est très bien fait (faisant penser à Robocop 2, Stan Winston oblige).

Iron Man

Bref, une bonne histoire bien jouée et bien faite, que demande le peuple ? Une suite ? A mon avis, je pense qu’on peut s’attendre à en voir débarquer une rapidement. En attendant, j’ai hâte que le film sorte en DVD 🙂

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Pour marque-pages : Permaliens.

9 réponses à Iron Man

  1. jn dit :

    bonjour,

    pour info, j’ai appris sur le net que l’apparition de Samuel L Jackson est à la fin du générique,
    sinon ce film est-il tout public ? j’ai un fils de 6 ans que j’aimerais bien emmener avec moi au ciné, merci

  2. mdata91 dit :

    Merci c’est gentil 🙂

  3. mdata91 dit :

    Ah zut, j’aurais dû rester (je me suis déjà fait avoir pour Pirates des Caraibes III).

    Concernant votre fils, je pense qu’il est un petit peu jeune pour aller voir le film, qui a quand même quelques scènes assez violentes (notamment au début).

  4. jn dit :

    ok, j’avais déjà hésité à la sortie de Spider-Man 3 (surtout pour Venom) et finalement il l’a vu en DVD et c’est bien passé,
    bon je vais réfléchir, en tout cas merci et bonne continuation, je passais déjà souvent sur le site mais maintenant je posterais plus 🙂

  5. Stéphane dit :

    Ah oui, zut, on est parti trop vite.
    Avec ça, ça fait un nombre de portes ouvertes pour une suite ou des spin-off assez conséquents !

  6. mdata91 dit :

    C’est clair, la politique des adaptations ciné de Marvel semble maintenant se rapprocher de ce qui se pratique sur le papier : crossovers (Tony Stark est dans Hulk) et spin-off (Wolverine pour ne citer que lui)

  7. Ping :X-Men : Le commencement, les comics et leur univers

  8. Ping :Captain America, les comics et leur univers

  9. Ping :Cowboys et envahisseurs, les comics et leur univers

Laisser un commentaire