Hood (collection Max)

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Hood

Grosse surprise des ventes du mois de juillet (la plupart des comic shops ont vendu leur stock en quelques jours), Hood nous en dit un peu plus sur cet énigmatique personnage qui a déjà pointé le bout de son nez dans les pages de la mini-série Beyond et de New Avengers.

Brian K Vaughan (Les Fugitifs, Y le dernier homme, Ex Machina) et Kyle Hotz nous offrent une mini-série fort bien faite et agréable à lire. Ca ne va pas aussi loin que Wanted, mais c’est franchement une bonne lecture. Le personnage est attachant malgré tous ses défauts, et l’histoire est intéressante et amusante. Par contre il est dommage que des pistes lancées ne soient pas exploitées. Hood devait être une série, et donc forcément sa réduction en mini-série fait que des choses ne sont pas toutes utilisées et c’est dommage.

Une histoire sombre dans laquelle le personnage principal, Parker Robbins, découvre une cape et des bottes magiques. Mais plutôt que de devenir un ?simple? super-héros, Parker décide de devenir le plus grand criminel de New York. « À grands pouvoirs… grandes opportunités ! »

Lorsque j’ai lu ce synopsis de Hood, personnage qui ne m’intéressait pas outre mesure (à l’époque je l’avais juste vu dans Beyond), ça m’a donné envie de lire cet album. La similitude avec Spiderman m’a séduit, et je me suis dit que ça devait être une bonne lecture. La suite m’a donné raison 🙂

Dès la première page, on voit un gentil fils tout attentionné qui rend visite à sa maman malade…avant de dévoiler ensuite qu’il n’et pas si gentil que ça. En fait, Parker Robbins n’a rien qui peut le rendre sympathique : il trompe sa petite amie enceinte avec une prostituée, il ment à sa mère malade et c’est un petit truand qui rève de devenir un gros poisson. Et pourtant Vaughan le rend attachant car on voit assez vite que c’est surtout un petit garçon pas bien malin qui joue au méchant, ce que Peter Parker aurait pu devenir sans l’influence bénéfique de son oncle et de sa tante. Certes, c’est un truand bourré de défauts, mais il n’a pas mauvais fond (ce n’est pas Venom quand même).

Le schéma de la mini-série est assez classique : Parker trouve l’équipement du Hood, ne sait pas à quoi il sert puis découvre ses pouvoirs par hasard et tente de les exploiter. Ce faisant, il marche sur les pieds d’un gros truand qui va lui compliquer la vie jusqu’à la fin de l’histoire. Classique, mais bien traité. Les situations amusantes sont nombreuses, le tout ficelé par une histoire sérieuse.

Cette histoire n’est cependant pas parfaite, mais ce n’est pas entièrement la faute de l’auteur. Certaines portes sont ouvertes (le patron de Golem, l’origine des pouvoirs de Hood), mais ne sont pas explorées car Hood n’a pas connu le succès escompté. En effet, les ventes n’ont pas été au rendez-vous et il n’y a pas eu de série régulière. Avec le succès du personnage dans Beyond et New Avengers, Marvel a ressorti cette mini-série du placard et qui sait, peut-être Vaughan donnera t-il une suite aux aventures de son personnage (pure spéculation personnelle).

Vu leurs sorties rapprochées, on ne peut pas s’empêcher de comparer Hood à Wanted. Certes, ce dernier va beaucoup plus loin avec une histoire complètement barrée et des excès totalement assumés (Millar en roue libre), mais j’ai une petite préférence pour Hood qui a une histoire qui tient davantage la route (Wanted est surtout un gros défouloir).

Après avoir parlé du scénario, passons au dessin. Le trait de Kyle Hotz est particulier, mais efficace. Normalement, je ne suis pas très fan de ce genre de dessin un peu caricatural, mais là ça passe très bien. Et c’est toujours beaucoup moins moche que du Ramos 😉

Bref, un achat dont je suis très content.

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.