Hercule l’Olympien II

Comme quand j'étais môme

Après avoir évoqué l’histoire du Valet de Coeur, nous allons rester dans la même collection pour parler d’un personnage mythique au sens propre du terme.

Hercule l’Olympien II est paru en février 1986 dans la collection Un récit complet Marvel de Lug, et contient une histoire complète de Bob Layton.

Hercule l'Olympien II

Février 1986…heu non en fait août 1986 ! Pour des raisons dont je ne me souviens plus, j’avais en effet zappé ce RCM, ainsi que le suivant (Magie). Mais en vacances je suis tombé dessus par hasard chez un libraire qui ne l’avait pas renvoyé avec ses invendus et je me suis laissé tenter. Bien m’en a pris, car j’ai aussitôt accroché ! Je n’avais pas lu le premier mais l’histoire était suffisamment accessible pour que cela ne soit pas un problème. J’ai adoré le ton de l’histoire, qui mêlait des éléments comiques à un fond plus tragique et en plus j’adorais le dessin de Bob Layton. Un très bon souvenir de lecture, qui m’a poussé bien des années plus tard à trouver le premier volet des aventures de Hercule.

Hercule l’Olympien II (Bob Layton)

Avec le premier volet des aventures de Hercule, Bob Layton avait commencé à utiliser le fils de Zeus d’une façon inédite : il était en effet assez nouveau de découvrir Hercule comme protagoniste d’une histoire aux accents improbables de buddy-movie galactique, aux côtés d’un robot archiviste de Rigel à mi-chemin entre C3P0 et Pierre Richard dans un cadre affranchi de toute continuité. Dans Hercule l’Olympien II, Bob Layton continue donc sur sa lancée et raconte de nouvelles aventures du duo se situant une quarantaine d’années après le premier opus. Un troisième larron se joint à leur voyage, l’impayable Skyppi le Skrull pacifiste. Comme dans Hercule l’Olympien, il y a des moments vraiment très drôles dans cet album. Cependant le fil rouge de l’histoire est plus sérieux, et il y a des passages avec pas mal d’émotion (comme le début avec le décès de l’ami mortel de Hercule, traitée avec beaucoup de justesse). C’est au final une bien belle histoire, très intéressante et bien faite. Parmi les trois récits de Bob Layton consacrés à Hercule (le troisième étant paru en Top BD), je pense qu’il s’agit du meilleur.

Sur le plan graphique, Hercule l’Olympien II est très réussi également. Le talent de Bob Layton n’est plus à démontrer, et l’artiste est ici particulièrement inspiré pour nous livrer des planches classiques mais très réussies.Le graphisme n’est pas du tout daté et a vraiment très bien vieilli, contrairement à certaines productions des années 80 qui ont pris un sérieux coup de vieux.

Autres articles sur ce sujet :