Hellboy II

Hellboy II

Après avoir comblé une lacune en découvrant l’adaptation de Hellboy récemment, voici que j’ai continué sur ma lancée en m’attaquant à sa suite. Je partais confiant, vu que j’en avais eu des échos très flatteurs et en effet je n’ai pas été déçu.

Hellboy II reprend les éléments qui ont fait le succès du premier volet, à savoir une distribution solide, des effets spéciaux soignés et une très bonne histoire. Les personnages sont toujours aussi intéressants, avec des interactions tour à tour savoureuses et touchantes. Débarrassé de l’exposition de Hellboy et de son univers, Guillermo del Toro a plus de temps pour aller plus loin dans cette suite et nous offre un film passionnant où on ne voit pas le temps passer.

Il est juste dommage que pour le moment un troisième Hellboy ne soit pas à l’ordre du jour, car il y a quelques allusions qui montrent que l’adaptation a été pensée comme une trilogie. Un jour peut être…

En tout cas je ne regrette pas de m’être lancé dans l’aventure Hellboy !

Une très ancienne trêve entre les humains et les créatures mythiques est rompue. Hellboy, qui ne se sent toujours pas accepté par les humains depuis que son existence a été publiquement établie, va se retrouver entrainé dans ce conflit avec ses partenaires du BPRD. Les Légions d’or maudites seront-elles réveillées ? Et quel camp choisira Hellboy dans cette guerre ?

Hellboy II

Dangers spoilers LA SUITE DE L’ARTICLE CONTIENT DES REVELATIONS SUR L’INTRIGUE (SPOILERS)

Quand on regarde Hellboy II, on retrouve ses marques assez rapidement et on ne se rend pas compte que quatre ans se sont écoulés. Il y a une grande continuité entre les deux films, dont l’ambiance reste sensiblement la même.

Dans le rôle de Hellboy, Ron Perlman est toujours impeccable. Souvent bougon et indiscipliné, il est également très crédible lorsqu’on le sent blessé en son for intérieur par le regard des humains.

Hellboy 2

Selma Blair est toujours à l’aise dans le rôle de Liz, qui voit son petit monde être bouleversé dans ce film. Elle trouve difficilement ses marques avec Hellboy (il faut dire que vivre avec lui ne semble pas être simple), apprend qu’elle est enceinte et voit Hellboy agoniser. Dans tous ces moments, l’actrice est parfaitement crédible, mais un peu moins dans certaines scène d’action (notamment à la fin).

Hellboy 2

Autre vedette de la joyeuse équipe du BPRD, Abe Sapien est toujours un personnage attachant, campé à la perfection par Doug Jones. Son histoire d’amour naissante avec la princesse Nuala est traitée avec beaucoup de délicatesse, sans en faire de trop. Tout comme dans le premier film, c’est vraiment une très belle interprétation à laquelle nous avons droit ici.

Hellboy 2

Nouveau venu au BPRD, Johann Kraus est lui aussi un personnage intéressant. Incarné par James Dodd et Seth McFarlane (pour la voix), sa présence est synonyme de conflits avec Hellboy, qui est jaloux de ce nouveau venu si populaire. Son design est en plus très réussi, tout comme ses pouvoirs.

Hellboy 2

Les jumeaux Nuada et Nuala sont de leur côté des personnages à la caractérisation simple mais efficace : un prince maléfique et une princesse qui souhaite l’arrêter dans ses sombres projets. Le lien entre les deux est bien trouvé, et bien que prévisible la mort du prince à travers le suicide de la princesse est un grand moment d’émotion.

Hellboy 2

Hellboy 2

Quatre ans se sont écoulés entre les deux Hellboy, et cela se ressent dans les effets spéciaux qui sont encore plus réussis. Que ce soit le marché des Trolls remplis de créatures toutes plus bizarres les unes que les autres ou les Légions maudites, l’univers de Hellboy est magnifiquement rendu avec de très belles images. Le maquillage des acteurs est également de toute beauté, et contribue à l’immersion du spectateur dans cet univers fascinant.

Hellboy 2

N’ayant pas lu d’albums de Hellboy, je ne peux pas juger de la qualité de l’adaptation mais en tout cas en tant que film Hellboy II est vraiment une grande réussite.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire