Dix ans plus tôt…

Cinéma

En voyant un film Marvel à la télévision hier soir, je me suis mis à repenser à l’époque de sa sortie il y a déjà dix ans.

Hier soir, le premier film Iron Man était en effet diffusé à la télévision. Certes, ce n’est pas la première fois que le film passait à la télévision et ce n’était certainement pas la première fois que je le revoyais, mais c’est précisément en voyant Clark Gregg faire son apparition dans le rôle de l’agent Coulson que j’ai eu cette pensée « A cette époque, on ne se doutait pas de ce qui allait suivre ». Ce qui est vrai, mais comment aurions pu deviner ce qui allait suivre ? Comment imaginer même dans nos rêves les plus fous qu’un film comme Avengers verrait le jour ?

Avengers

Iron ManIron Man au cinéma, en 2008 c’était un pari risqué. Déjà le personnage et son univers ultra high tech semblaient difficilement adaptables en l’état : tout le folklore autour des fabuleuses armures de Tony Stark avait-il sa place sur le grand écran ? Des armures dépolarisées capables de tenir dans une mallette, Tony Stark et sa physiologie altérée par la science, entre son système nerveux artificiel des années 90 et son anatomie radicalement changée par Extremis… N’allait-on pas droit dans le mur avec tout ça ?

Les premières photos promotionnelles n’étaient pas non plus géniales, même si par la suite les bandes-annonces étaient plus rassurantes. Mais aussi du côté du casting, c’était la grande inconnue : Robert Downey Jr dans le rôle titre, malgré son immense talent on ne pouvait s’empêcher de penser que le comédien avait connu une sacrée traversée du désert.

Batman BeginsEn ce qui concerne les adaptations de comics au cinéma, en 2008 il y avait vraiment de tout. Chez DC, Christopher Nolan avait commencé à revisiter Batman avec Batman begins tandis qu’un second film était attendu pour marquer le retour du Joker. Superman avait fait un retour en demi-teinte deux ans plus tôt avec Superman returns, mais cela avait au moins eu le mérite de faire oublier le calamiteux Superman IV.

Chez Marvel, Sam Raimi avait donné vie à Spider-Man avec trois films efficaces tandis que les X-Men étaient au point mort après le poussif troisième volet de la saga. On pouvait voir ici et là quelques adaptations de qualité variable, et hors Big Two nous avons notamment eu droit à l’arrivée spectaculaire de Hellboy.

Et puis Iron Man est arrivé, balayant les inquiétudes à son sujet. En plus d’un acteur principal terriblement convainquant dans le rôle de Tony Stark, nous avons eu droit à du grand spectacle et un rendu vraiment très bien pensé du Vengeur doré à l’écran. Une des forces de ce film a été de rester relativement vraisemblable dans la représentation d’Iron Man : certes, le réacteur dans la poitrine de Tony Stark, ça n’est pas de la technologie qu’on trouve au coin de la rue. Mais avec le fait que ce dernier avait besoin de tout une chaîne de montage pour assembler son armure (comme dans sa version Ultimate) on restait dans le domaine du relativement faisable, en tout cas nettement plus que sur papier.

Iron Man

Puis on est passés à L’Incroyable Hulk, qui devait lui aussi faire oublier son prédécesseur, puis à Thor, etc… et les briques de l’univers partagé ont continué à être posées de film en film, avec même des séries télévisées ! Pour quelqu’un qui lit des comics depuis plus de trente ans et a connu l’époque où il avait un film de temps en temps et de rares séries, c’est comme se retrouver téléporté dans l’atelier du Père Noël !

En 2008, Iron Man a été le début de l’aventure que nous sommes en train de vivre, qui a vu l’explosion des adaptations de comics sur petit et grand écran. Tout n’a pas été parfait, mais il y a vraiment de quoi mettre des étoiles dans les yeux de ceux qui voient vivre les héros dont ils lisent les aventures depuis longtemps.

Iron Man

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.