Deadpool hors-série 2 : Gwenpool

Critiques kiosque

Chronique de Deadpool hors-série 2, édité par Panini Comics. Au sommaire : Gwenpool !

Deadpool HS 2
Deadpool HS 2 - Septembre 2017

Panini Comics

128 pages – 5.70€

Septembre 2017 – Irrégulier

GWENPOOL (3)
Gwenpool est de retour ! Recherchée par la police de New York, mais aussi par les aliens, la jeune fille s’apprête à commettre une nouvelle folie pour se tirer des griffes des agents de M.O.D.O.K. Par Christopher Hasting, Gurihiru et Myisha Haynes.
(Contient les épisodes US Unbelievable Gwenpool 9-14)

Pour ce second numéro de la revue, nous retrouvons la suite des aventures totalement déjantées de Gwenpool, qui comme son nom ne l’indique pas n’est pas du tout une version Deadpool de Gwen Stacy !

Nous retrouvons donc notre héroïne, à savoir Gwen Poole : elle vient d’un autre univers où elle a pu lire tout ce qu’il se passe dans l’univers Marvel dans des comics  et se retrouve donc dotée d’une connaissance poussée des secrets des héros et vilains qu’elle croise. Le tout en étant totalement dépourvue de pouvoirs.

Une nouvelle fois, Christopher Hastings ne fait pas les choses à moitié pour nous offrir un grand moment de n’importe quoi totalement barré. L’auteur semble beaucoup s’amuser avec son héroïne et ses connaissances hors norme sur la nature de l’univers Marvel, et forcément le quatrième mur est allègrement brisé dans les épisodes de ce numéro.

En tout cas même si les histoires sont bien barrées, ce n’est pas pour autant que l’auteur franchit la limite qui en ferait des récits sans queue ni tête. Certes, la folie est de mise mais il y a une certaine cohérence dans le délire et ça tient tout de même debout malgré des situations volontairement exagérées et des personnages qui en prennent pour leur grade.

Véritable concentré de bonne humeur, ce numéro est vivement conseillé pour passer un moment de lecture très agréable en compagnie d’une héroïne vraiment pas comme les autres. Et qui aime le rose.

Du côté du dessin, Gurihihuru, Myisha Haynes et Alti Firmansyah sont tout à fait dans le ton de l’histoire. Leurs planches, très dynamiques, donnent un cachet très cartoony à ces épisodes et contribuent à embarquer le lecteur dans le délire de l’auteur.

Un excellent numéro une fois de plus, avec une héroïne complètement barrée dans une histoire qui ne l’est pas moins.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *