Crisis on Earth X – Seconde partie

Crisis on Earth X

La seconde et dernière partie du crossover des séries DC de la chaîne CW a été diffusé aux Etats Unis mardi dernier, avec un épisode de Flash suivi d’un épisode de Legends of tomorrow. Voyons un peu ce que cela donne, et sans spoilers.

AVERTISSEMENT : Même si cet article ne comporte pas de spoilers sur les épisodes du crossover, il vaut mieux que vous soyez à jour des diffusions Américaines des séries Supergirl, Arrow, Flash et Legends of Tomorrow pour ne pas risquer de vous gâcher les surprises à venir.

Crisis on Earth X

Après une première partie réussie, les super-héros DC version télé sont de retour pour la suite et fin de ce crossover entre les quatre séries diffusées sur CW. Après la conclusion de l’épisode de Arrow, le spectateur avait de quoi avoir envie de retourner au plus vite devant son écran.

Cette seconde partie commence donc dans un épisode de Flash pour s’achever dans celui de Legends of tomorrow, mais comme pour la première partie les différences sont assez minimes entre les deux épisodes. Il y a quelques petites différences subtiles, comme le « previously » prononcé par Grant Gustin ou encore le côté démesurément « cool » des Legends. Mais finalement si on n’y regarde pas trop près, Crisis on Earth X a décidément des allures de long métrage coupé en quatre parties.

Crisis on Earth X

Comme dans le crossover de l’année dernière, Crisis on Earth X est l’occasion de changer quelques petites choses dans le status quo de l’univers DC partagé. Un personnage quittant la série reçoit même un bel hommage, tandis qu’un nouveau venu est introduit : The Ray, incarné par Russel Tovey. En tout cas le crossover se termine proprement, les scénaristes ont bien rangé leurs jouets pour permettre ensuite aux séries de reprendre leur cours après cette aventure commune en intégrant ces quelques changements.

Crisis on Earth X

La deuxième partie est plaisante à regarder, même si on retrouve par moment quelques facilités scénaristiques (c’était déjà le cas dans la première partie) et des astuces plus ou moins finaudes pour faire des économies. Le crossover a en effet les défauts et les qualités des séries CW qui le composent : Stephen Amell est toujours aussi peu expressif, certains personnages ont des fluctuations de leur niveau de puissance bien pratiques pour faciliter la vie des scénaristes et le côté guimauve des relations entre personnages typique des séries DC de CW est bien marqué. Cependant, globalement on est dans la fourchette haute de ce qu’elles peuvent nous proposer question qualité, avec des scènes d’action efficaces et une bonne utilisation de l’univers partagé. On pourra aussi remarquer au passage quelques emprunts à la concurrence, notamment certains plans qui font fortement penser à ce qui se passe « en face ».

Crisis on Earth X

La seconde partie de Crisis on Earth X est aussi réussie que la première, et l’ensemble est un spectacle plaisant. Mission de divertissement accomplie !

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.