Comic Con Paris S4 : Jour 1

Comic Con Paris S4

Il y a tout juste une semaine, la quatrième édition de Comic Con Paris battait son plein. Après un avant-goût avec le flux live de Watchtower Comics, je vous propose de revenir sur cette première journée.

Le festival

6h du matin, le réveil sonne. Le temps de faire les derniers préparatifs, et c’est parti pour…un énorme embouteillage. Enfin arrivé sur place, je retrouve Cable et Fioutch, mes complices de Comics Chronicles plutôt hilares de me retrouver dans la navette écrabouillé derrière des cosplayers ;). Le temps de récupérer mon badge presse et de saluer quelques confrères, je peux enfin commencer à me promener dans les allées.

Comic Con

Ce qui saute aux yeux immédiatement, c’est qu’il y a énormément de monde. Certes je ne suis pas arrivé de bonne heure (entre les bouchons et la queue au stand presse, il est près de 10h) mais je ne m’attendais pas à autant de monde. Comme les autres années, Japan Expo et Comic Con occupent les halls 5 et 6, avec une frontière invisible entre les deux. Les stands sont nombreux et variés du côté Japan Expo, où on trouve les principaux stands d’éditeurs (Delcourt, Panini et Glénat sont en effet côté Japan Expo car ils proposent aussi du manga). Sur le stand Panini, toutes les sorties de juillet (sauf Marvel Classic) étaient disponibles, ainsi qu’une partie des sorties du mois d’août, et comme vous pouvez vous en douter je n’en suis pas reparti les mains vides… ;)

Comic Con S4

Passons maintenant du côté Comic Con. Cette année, il manque de gros stands comme celui de Warner et il n’y a qu’un seul libraire. Du coup la partie purement comics s’efface derrière les autres activités, ce qui est dommage. Il y a par contre des expositions montrant des planches du Scorpion et de Murena en avant-première, ce qui est plutôt intéressant.

Comic Con S4

L’artists alley, toujours animée de main de maître par la WIP Agency, permet de voir plein d’artistes, qu’il s’agisse de têtes d’affiche ou de dessinateurs moins connus (mais néanmoins fort talentueux !). Juste en face se trouve le stand du Comicverse, avec également des artistes qui proposent de bien jolis dessins. Il y a pas mal de stand de goodies, offrant des produits très variés inspirés de tous les univers se rencontrant à Comic Con, et la partie GN (Grandeur Nature) est plutôt étendue. On rencontre également pas mal de cosplayers, avec des costumes très réussis.

Comic Con S4

Comic Con S4

Comic Con S4

Comic Con S4

La journée est rythmée par les conférences, projections et les séances de dédicace (et par la quête d’endroits où il y a du réseau !). Je trouve d’ailleurs dommage que deux conférences sur la même thématique, à savoir les comics, se déroulent en même temps à l’opposé l’une de l’autre, ce qui oblige à faire des choix. Les conférences sont en tout cas intéressantes, et même si des mesures ont été prises par rapport aux conférences inaudibles de l’année dernière il y a encore des progrès à faire dans ce domaine. Lors des séances de dédicace, il y a énormément de monde donc il est difficile de prendre des photos des invités mais avec un peu de persévérance on arrive quand même à en prendre… ;)

Comic Con S4

Au cours de cette journée, j’ai pu croiser pas mal de confrères de la blogosphère (ainsi que le fort sympathique Butters, qui m’a reconnu de loin !) et j’ai eu le plaisir de discuter avec Xavier Fournier de Comic Box. Puis le soir arrivant, il est temps de repartir pour reprendre des forces. Affrontant une nouvelle fois les bouchons, je retrouve mes confrères de Comic Chronicles et Fant’Asie (ainsi que deux artistes) pour une soirée bien sympa chez Annette (Disney Village) où nous pouvons constater qu’après avoir avalé 600g de viande le mikshake glisse tout seul (mais il faut qu’il soit à la vanille ;)).

Les animations

La première animation à laquelle j’ai pu assister est la conférence Undead Comics. Organisée par Comic Box, elle regroupait Rafael Albuquerque (American Vampire), Ivan Reis (Blackest night), Xavier Fournier (Comic Box) et Thierry Mornet (Delcourt). Les deux artistes ont pu évoquer leur passé avant les séries sur lesquelles il se sont exprimées, et donner quelques informations sur leur travail. A propos d’American Vampire, Rafael Albuquerque a en effet dit qu’il a rencontré des difficultés pour le design des créatures, car il était parti sur des bouches énormes à la Predator ou Alien mais cela n’allait pas avec le côté attirant que doivent avoir les vampires. Du coup il s’est concentré sur les yeux en gardant les bouches monstrueuses, créant de fait des monstres laissant une impression ambiguë au lecteur. De son côté, Ivan Reis a évoqué les précautions prises lors de Blackest night lors de la représentation de personnages à connotation horrifique, car il gardait à l’esprit que son travail était destiné à de jeunes lecteurs. Il s’est alors concentré sur l’aspect psychologique de la peur, plus effrayant qu’un simple déballage visuel. La conférence était vraiment très intéressante, malgré le bruit ambiant.

Le temps de traverser Comic Con en courant, j’ai pu ensuite assister à la toute fin de la conférence de Fabrice Sapolsky sur la BD Américaine. C’était plutôt intéressant, et j’ai vivement regretté que les deux conférences n’aient pas été l’une à la suite de l’autre pour pouvoir suivre celle-ci en entier également.

Comic Con S4

Il est ensuite temps d’assister à une Draw Battle. Arbitrée par Simon Michel, elle oppose Jorge Molina à Rafael Albuquerque. Pour le thème de ce duel graphique, le public se prononce pour une représentation de Venom, au grand désespoir de ma voisine qui préférait Wolverine… ;) Les deux artistes se lancent alors dans la bataille, Rafael Albuquerque finissant d’ailleurs bon premier. Les deux artistes sont ensuite déclarés tous les deux vainqueurs par Simon Michel et des questions sont posées au public pour offrir les dessins (les artistes en effet souhaitaient les offrir au public). Il a donc fallu deviner que Rafael Albuquerque chausse du 42 et que la dernière couverture en date de Jorge Molina était un numéro d’Ultimate Spiderman. Un très bon moment, à l’ambiance très bon enfant.

Comic Con S4

Comic Con S4

Ayant ensuite loupé la masterclass d’Alexandre Astier, j’ai brièvement assisté à la conférence de Mahmud Asrar sur le stylo copic. Comme elle se déroulait en petit comité, l’ambiance était plutôt sympa : les quelques spectateurs entouraient l’artiste qui montrait comment faire un dessin avec ces stylos. Mahmud Asrad est en tout cas fort sympathique, et le dessin qu’il a fait vraiment très joli. Je ne suis pas resté mais j’ai l’impression que les personnes qui ont suivi cette conférence ont beaucoup aimé ce qu’ils ont vu !

Comic Con



Et voilà, c’est tout pour cette première journée. Je vous donne rendez-vous demain pour le compte-rendu de la seconde journée… :)

N’hésitez pas à consulter l’album photo sur la page Facebook de Watchtower Comics ! :)

Autres articles sur ce sujet :