Bilan d’octobre 2012 (1)

Bilans de lecture

Les premières sorties du mois d’octobre ayant trouvé le chemin des rayonnages la semaine dernière, il est temps de commence à en dresser le bilan.

Je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à Avengers vs X-Men Extra 1, Wolverine 4, X-Men 4 et X-Men Universe 4.

Avengers vs X-Men Extra 1Avengers vs X-Men Extra 1 : Un prologue sympa

Dans ce premier numéro se trouvent des épisodes qui ont vocation à planter le décor pour l’event qui ne va pas tarder à débarquer, à savoir Avengers vs X-Men (AvX pour les intimes). Le premier épisode, signé Brian Michael Bendis, est consacré à la Sorcière rouge. On a peu vu Wanda depuis son retour aux affaires lors de Children’s crusade, et l’auteur traite ici des difficultés rencontrées pour faire face à ceux qu’elle a fait souffrir lors de son pétage de plombs. L’épisode est plutôt bien fichu, traitant assez bien des répercutions morales de Disassembled. Du côté du dessin, les planches de Frank Cho sont correctes.

C’est ensuite Jason Aaron qui prend la plume, pour parler de Hope. La jeune mutante, à l’instar d’une certaine Jean Grey en son temps (dans Spécial Strange 29 par exemple) devient de plus en plus flippante et les perspectives la concernant ne sont pas réjouissantes. L’épisode est en tout cas bien fichu, comme de coutume avec Jason Aaron. Graphiquement c’est un peu plus soigné, Frank Cho s’étant plus appliqué que dans le premier épisode.

On passe ensuite à un court récit mettant en scène Iron Man et Colossus, signé Stuart Moore et Gary Brown. C’est un team-up tout ce qu’il y a de classique, mais sympa et plutôt bien dessiné.

Pour finir, nous avons droit à un grand classique : la première confrontation entre X-Men et Vengeurs dans les années 60, signée Stan Lee et Jack Kirby. Cet épisode est vraiment très réussi, même s’il est assez surprenant de tomber sur du old school en pleine revue d’event. C’est un classique qui a très bien vieilli (malgré une colorisation pas toujours au top par contre), et on retrouve là un King Kirby en grande forme.

Un numéro sympa, qui n’est pas forcément indispensable en tant que prologue mais dont le contenu est agréable à lire.

Avengers vs X-Men Extra 1 – Panini Comics – 64 pages – bimestriel – 4,90€


Wolverine 4Wolverine 4 : Du bonheur à l’état pur

Deux épisodes de Wolverine & The X-Men ouvrent la revue, et encore une fois Jason Aaron frappe fort. Tout en construisant une histoire de fond solide (avec de possibles rebondissements à venir), l’auteur nous propose des histoires très agréables à lire et très fidèle à l’esprit des X-Men de la grande époque. Ca bouge beaucoup, mêlant humour et sérieux avec brio et le contexte du schisme est parfaitement exploité. Quant aux personnages, ils sont tous très bien caractérisés, avec une mention spéciale pour Kid Omega et Kid Gladiator. Du côté du dessin, Nick Bradshaw et Chris Bachalo nous proposent tous les deux des planches très réussies qui restituent à merveille l’ambiance de ces pages.

L’épisode de Wolverine qui suit conclut l’arc en cours, et là encore Jason Aaron ne démérite pas. Cette histoire aura été très réussie du début à la fin, et l’auteur trouve même le moyen de flatter discrètement le lecteur de longue date en ressortant un élément de l’ère Claremont (la taverne de Harry). Et graphiquement nous sommes tout aussi gâtés avec de jolis dessins de Ron Garney

Un excellent numéro une fois de plus, qui se dévore plutôt qu’il ne se lit.

Wolverine 4 – Panini Comics – 64 pages – mensuel – 4,30€


X-Men 4X-Men 4 : X-Men Legacy rattrape la casse

Les deux premiers épisodes d’Uncanny X-Men bouclent l’arc sur Tabula Rasa, et je dois avouer que je suis resté un peu sur ma faim. Kieron Gillen part un peu dans tous les sens, et au final les deux épisodes sont un peu brouillons. Il y avait certainement des choses intéressantes à tirer du pitch, mais l’auteur est un peu passé à côté et le résultat est décevant. Le graphisme de Greg Land, qui se remet à faire du Greg Land (dont à dessiner des grimaces), n’aide pas non plus.

Le troisième épisode, toujours signé Kieron Gillen, ouvre un nouvel arc mettant en scène une évasion du QG du SWORD. Le début est prometteur, même si on est un peu noyés sous les différents évadés, et le cliffhanger est suffisamment réussi pour donner envie d’en lire la suite. Graphiquement, c’est beaucoup mieux avec de jolies planches signées Carlos Pacheco.

La revue se termine ensuite avec une double dose de X-Men Legacy, où Christos Gage termine avec effacité son arc faisant s’affronter les X-Men et Exodus. Les deux épisodes se lisent vraiment très bien, avec pas mal d’action mais aussi des dialogues très bien écrits. On retrouve là la grande maîtrise des équipes de Christos Gage, qui a déjà largement fait ses preuves dans le domaine. Du côté du graphisme,  c’est très réussi grâce à de jolis dessins de David Baldeon.

Un numéro en demi-teinte, rattrapé du désastre par X-Men Legacy (et dans une moindre mesure par le troisième épisode d’Uncanny X-Men).

X-Men 4 – Panini Comics – 112 pages – mensuel – 4,80€


X-Men Universe 4X-Men Universe 4 : Un numéro qui se termine mieux qu’il ne commence

Les X-Men de Victor Gischler ouvrent le bal, et le résultat n’est guère glorieux. Comme exprimé le mois dernier, les histoires de vampires avec les X-Men commencent à tirer en longueur et il serait vraiment temps que ça s’arrête. Il y a des choses intéressantes, notamment avec Deadpool mais ça fait peu. Graphiquement par contre le travail de Jorge Molina est très correct.

On passe ensuite à Astonishing X-Men, et là aussi le résultat n’est guère brillant. L’histoire de Marjorie Liu ne casse pas trois pattes à un canard, mêlant la vie sentimentale de Vega et son travail au sein des X-Men. Ca reste vraiment planplan et téléphoné, balisant la route vers ce qui a fait tant de bruit en VO il y a quelques mois…Graphiquement c’est en tout cas assez joli, avec des planches réussies de Mike Perkins.

Le niveau remonte avec Age of Apocalypse, l’épisode signé David Lapham étant vraiment très intéressant. On pouvait penser que tout avait été fait ou dit sur cette déclinaison des X-Men, mais l’auteur arrive à nous intéresser avec une histoire bien construite qui se lit vraiment très bien. Et en plus les dessins de Roberto De La Torre sont très réussis.

Deux épisodes d’Uncanny X-Force ferment la revue, et Rick Remender est toujours en grande forme. L’histoire autour de Fantomex est bien pensée et on suit avec plaisir les péripéties de ce personnage dont on ne sait jamais trop si on doit l’aimer ou le détester tant sa personnalité est insaisissable. Bon par contre je n’aime pas le cliffhanger, mais j’assume être une petite nature… ;) Graphiquement le résultat est moins glorieux, Greg Tocchini est particulièrement brouillon ce mois-ci (surtout dans le premier épisode) et le résultat pique les yeux.

Un numéro plombé par un début laborieux mais qui se termine bien.

X-Men Universe 4 – Panini Comics – 112 pages – mensuel – 4,80€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Je vous donne rendez-vous très bientôt pour un second bilan du mois d’octobre.

Autres articles sur ce sujet :