Bilan de juin 2012 (2)

Bilans de lecture

Après un premier bilan la semaine dernière, il est temps de parler de quatre autres revues du mois de juin 2012.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Avengers 6, Marvel Heroes 17, Marvel Icons 17 et Marvel Stars 17.

Avengers 6Avengers 6 : Tout ça pour ça !

Dans l’épisode de Thor qui se trouve au début de la revue, Matt Fraction entreprend de nous raconter la jeunesse d’Odin et de son frère, et donc les racines de Fear itself. Le récit se lit plutôt bien, mais sans être transcendant (disons qu’il est moins ennuyeux que les autres travaux de l’auteur). Par contre le dessin de Pasqual Ferry est réussi et donne un cachet sympathique à ces quelques pages.

On passe ensuite à la fin de l’aventure de Captain America dans le monde onirique de Jimmy Jupiter. J’avoue que je ne vois pas trop où Ed Brubacker voulait en venir, et s’il va vraiment y avoir des implications sur le futur du héros à la bannière étoilée. L’épisode se lit plutôt bien, sans plus. Graphiquement il n’y a rien à redire sur le travail de Steve Mc Niven et Giuseppe Camuncoli, qui livrent un travail impeccable.

Pour finir, nous avons le dénouement de Children’s crusade, où les Jeunes Vengeurs ont retrouvé Wanda, la Sorcière rouge. Et là franchement, j’ai envie de demander : tout ça pour ça ? Le final se lit plutôt bien, mais Allan Heinberg a vraiment joué la montre et vu le résultat final on se demande s’il fallait vraiment autant d’épisode pour raconter cette histoire, d’autant qu’un subplot passe joyeusement à la trappe. Il y a des bons moments, mais je trouve quand même qu’il y a une partie vraiment tirée par les cheveux (je vous invite à lire le dossier Avengers disassembled c’est fini pour plus de détails sur ce qui m’est resté en travers de la gorge). Graphiquement par contre c’est très joli, avec des très jolies planches de Jim Cheung.

Avec tout ce qui s’est fini dans ses pages, il reste à espérer que la revue partira sur de meilleures bases le mois prochain…


Marvel Heroes 17Marvel Heroes 17 : Un bon numéro

Les Vengeurs ouvrent le bal, avec un épisode de transition de Brian Michael Bendis. Après le carnage de Fear itself, le groupe se restructure et accueille de nouveaux membres. L’épisode est sympathique car faisant échos à des épisodes plus anciens sur le même thème, mais sans plus. L’auteur montre également qu’il continue à traiter les personnages par dessus la jambe, avec le retour improbable d’un membre des Vengeurs (là aussi, voir le dossier Avengers disassembled c’est fini pour plus de détails). Graphiquement, le style de Daniel Acuna ne fait pas l’unanimité mais personnellement j’aime beaucoup son travail et je me suis régalé avec ces planches. A noter qu’Oeil de Faucon a désormais un costume qui ressemble à celui du film…

C’est ensuite les apprentis Vengeurs d’Avengers Academy que nous retrouvons, dans une histoire classique mais bien menée. Jim Mc Cann, Clayton Henry et Karl Kesel nous livrent là un récit intéressant et bien rythmé, qui se lit très bien. Le graphisme est de plus très soigné, ce qui ne gâche rien.

Pour finir, nous retrouvons le jeune Loki avec une double dose de Journey into Mystery. La magie de Kieron Gillen opère une nouvelle fois dans ces deux épisodes, particulièrement agréables à lire. Le jeune Loki est un personnage intéressant et attachant, que l’auteur utilise vraiment très bien. Le second épisode est en plus assez amusant, avec un thème insolite mais bien exploité. Du côté du dessin, ce sont While Portaccio et Mitch Breitweiser qui officient, et le résultat est vraiment très bon.

Un bon numéro, même si Avengers baisse un peu le niveau.


Marvel Icons 17Marvel Icons 17 : Un numéro agréable à lire

Dans les pages de New Avengers, nous retrouvons un cadre familier du Dark Reign : Norman Osborn en magouilleur rusé qui monte son équipe à lui. La mayonnaise prend plutôt bien, et force est de constater que Brian Michael Bendis se débrouille bien avec Osborn et sa clique. Ces deux épisodes se lisent avec plaisir et je me demande vraiment jusqu’où ça va aller ! Graphiquement nous sommes gâtés avec un Mike Deodato en forme qui livre des planches très réussies. A noter qu’il donne à Osborn des attitudes de Tommy Lee Jones, ce qui est plutôt bien trouvé

Du côté de FF, Jonathan Hickman abat ses cartes dans un récit intéressant où on retrouve de bonnes idées. L’auteur continue son petit bonhomme de chemin avec l’univers des Fantastiques, et ça se passe plutôt bien. Graphiquement là aussi c’est la fête, avec de bien beaux dessins de Barry Kitson.

Un numéro agréable à lire, tellement meilleur sans l’Iron Man de Fraction… ;


Marvel Stars 17Marvel Stars 17 : Un numéro époustouflant

La revue commence avec la nouvelle série Hulk de Jason Aaron. Dans ces deux épisodes passionnants, on en apprend davantage sur ce qu’est devenu Banner suite à sa séparation d’avec Hulk. Il n’y a rien à jeter, l’histoire est intéressante et les personnages très bien exploités. Je suis curieux de voir ce que nous réserve l’auteur pour la suite ! Graphiquement par contre c’est pas mal mais sans plus, Marc Silvestri se faisant seconder par Whilce Portaccio et Billy Tan.

La seconde moitié du magazine est occupée par les Secret Avengers de Warren Ellis et là aussi la qualité est au rendez-vous. Tout en conservant le background de la série, l’auteur nous livre des épisodes auto-suffisants (en gros 1 épisode = 1 mission, ce qui fait penser à son Global frequency) exploitant parfaitement l’aspect black ops de l’équipe. Le second est un peu complexe à saisir mais tout ceci reste très intéressant. Du côté du dessin, Michael Lark et Alex Maleev se succèdent pour le plus grand bonheur de nos rétines.

Un très bon numéro, à dévorer sans modération.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je dois vous avouer que ça m’a fait bizarre de refermer les trois revues qui changent de nom en me disant qu’il s’agissait de leur dernier numéro. Oui je sais, seul le titre change mais ça me fait une drôle d’impression de voir disparaitre ces noms qui sont là depuis bien des années (surtout Marvel Icons, inauguré avec Disassembled).

Je vous donne rendez-vous prochainement pour la suite des bilans du mois de juin.

Autres articles sur ce sujet :