Bilan de juillet 2012 (5)

Bilans de lecture

Après un ultime bilan consacré aux revues Panini, il est temps de nous pencher sur les magazines de Delcourt et Urban Comics.

Je vous propose donc de nous intéresser à Star Wars 38, Batman Saga 3, DC Saga 3 et Green Lantern Saga 3.

Star Wars 38Star Wars 38 : Un numéro très intéressant

Pour commencer la revue, nous retrouvons La quête des Jedi, où Ryder Windham met un terme au récit entamé il y a plusieurs numéros. La conclusion du récit est à l’image des épisodes précédents, avec quelques facilités mais cela se lit très bien. Du côté du dessin, signé Pop Mhan, c’est très sympa mais sans être exceptionnel non plus.

On passe ensuite à un récit complet de Rich Gedden intitulé A trois contre la galaxie. Le pitch de cette histoire est inhabituel, donnant la vedette à un personnage plus que secondaire de l’univers de Star Wars, à savoir un garde Gamoréen. En tout cas la mayonnaise prend très bien et le récit se lit vraiment très bien car son histoire est vraiment intéressante et bien fichue. Du côté du gaphisme, les planches de Rick Leonardi sont soignées et rendent bien l’ambiance de l’histoire.

Nous retrouvons ensuite ce qui aura été mon coup de cœur de la revue Star Wars, à savoir Jango & Boba Fett – Liens de sang par Tom Taylor. Comme dans les trois épisodes précédents, cet épisode est vraiment excellent et permet de mieux connaitre celui que tous les fans de Star Wars haïssent depuis l’Empire contre Attaque. La conclusion est vraiment réussie et je pense que ce récit mériterait une ressortie en album. Du côté du graphisme, là aussi on est en terrain connu avec des planches magnifiques de Chris Scalf.

Pour finir, nous avons droit à un court récit humoristique de Randy Stradley et Francisco Ruiz Velasco. Cette petite histoire est amusante, mais plutôt anecdotique.

Un très bon numéro, encore une fois dominé par le nom de Fett.


Batman Saga 3Batman Saga 3 : Un numéro très réussi

Scott Snyder ouvre la revue, avec un nouvel épisode de la série Batman. Comme les mois précédents, cet épisode est passionnant et se dévore d’une traite. L’auteur livre en effet une histoire très intéressante et bien fichue, qui tient sur la durée sans recourir à des artifices comme certains de ses collègues friands de décompression. Greg Capullo de son côté livre des planches superbes, qui sont parfaitement adaptées à l’ambiance sombre qui colle à la cape de Batman.

On retrouve ensuite Detective Comics, où se poursuit l’histoire de Tony Daniel (qui en signe aussi le dessin). Le niveau descend d’un bon cran mais l’épisode reste intéressant à lire même si certaines ficelles sont un peu grosses (et la grosse révélation du début était prévisible). J’ai juste un peu de mal personnellement avec les mutilations décrites dans cet arc, mais c’est personnel ;) Graphiquement c’est soigné, nettement au-dessus de travaux antérieurs de l’artiste.

Du côté de Batman & Robin, nous retrouvons un nouvel épisode où Peter Tomasi dépeint les relations difficiles entre Bruce Wayne et son fils Damian, qui sont compliquées par leurs identités de justiciers. C’est encore une fois très réussi, les personnages sont très bien caractérisés et l’histoire est très intéressante. Du côté du dessin, signé Patrick Gleason, c’est très réussi également.

La charmante Barbara Gordon ferme ensuite le bal dans un nouvel épisode de Batgirl, signé Gail Simone. Cet épisode est tout aussi intéressant que les précédents, avec une héroïne attachante dont on suit les aventures avec plaisir. J’avais émis de gros doutes en voyant Barbara quitter son rôle d’Oracle, mais son retour dans la panoplie de Batgirl est vraiment très bien fichu. Graphiquement c’est très joli, avec des planches très réussies d’Ardian Syaf.

Un très bon numéro, dont les 3 autres titres accompagnent très bien le Batman de Scott Synder.


DC Saga 3DC Saga 3 : Un très bon numéro

Comme à l’accoutumée, c’est Justice League qui ouvre le bal, avec un nouvel épisode toujours signé Geoff Johns. Je suis un peu mitigé sur cet épisode, avec lequel je commence à me demander si ce nouveau départ n’est pas un pétard mouillé. Certes on fait la connaissance de Wonder Woman, mais en dehors de cela c’est surtout de la baston avec des héros qui méritent tous des baffes (ce qui fait bizarre quand on les connait depuis des années) et le subplot avec Victor Stone est un peu longuet. Cela se lit cependant très bien, grâce aussi au graphisme de Jim Lee qui est très bon même si on est loin de son top niveau, mais j’avoue que ça m’aurait ennuyé d’acheter cet arc en librairie car il pourrait être mieux.

On passe ensuite à Superman, et là le magazine passe la seconde. Une fois encore c’est une réussite, grâce au talent de George Perez et Nicola Scott. L’épisode est passionnant en lui-même, et donne de plus très envie de lire l’Action Comics de Morrison qui est évoqué via des allusions. Du côté du dessin, c’est vraiment très réussi avec un graphisme totalement adapté au ton du récit.

Francis Manapul et Brian Buccellato prennent ensuite le relai avec un nouvel épisode de Flash, et là encore l’excellence est au rendez-vous. Ce nouvel épisode est vraiment passionnant, avec pas mal d’idée bien trouvées et fait partie de ces histoires dont la conclusion donne une furieuse envie d’avancer le cours du temps pour en lire la suite. Du côté du dessin c’est également une réussite, avec des planches très soignées et une mise en page bien pensée.

Supergirl ferme ensuite le bal, dans un épisode particulièrement intéressant. Michael Green et Mike Johnson dépeignent de manière fort convaincante l’arrivée chaotique de la cousine de Superman sur Terre, et on ne s’ennuie pas une seule seconde en lisant cette histoire. Du côté du graphisme, les planches de Mahmud Asrar sont très réussies et servent parfaitement le récit.

Un très bon numéro, même si Justice League est la série la plus faible du lot.


Green Lantern Saga 3Green Lantern Saga 3 : Du bon gros cosmique qui tâche ;)

Green Lantern ouvre une nouvelle fois le bal, avec la suite du récit de Geoff Johns. Le pitch original de ce nouveau départ, avec Sinestro en Green Lantern et Hal Jordan obligé de travailler avec lui, offre une nouvelle fois de très bons moments. L’auteur exploite très bien la nouvelle situation du héros à l’anneau d’émeraude et cet épisode se lit d’une traite, avec un cliffhanger qui demande un énorme effort de volonté pour ne pas en lire la suite en librairie ! Du côté du dessin, Doug Mahnke est très à l’aise avec l’univers de Green Lantern et le prouve encore une fois avec des planches très soignées.

Du côté du Green Lantern Corps, là aussi la qualité est au rendez-vous. Peter J Tomasi nous livre un épisode d’une grande intensité, où il se passe pas mal de choses et où le spectaculaire est de mise. Il n’y a rien à redire sur cet épisode, si ce n’est que j’aurais bien aimé en avoir une double dose…;) Du côté du graphisme, Geraldo Borges livre ici des planches très réussies qui restituent très bien le côté bigger than life de la série.

Passons maintenant aux Nouveaux gardiens. Même si le petit détail qui m’a fait tiquer le mois dernier sont toujours là (pourquoi gardent-ils leurs pouvoirs sans anneaux ?), le récit de Tony Bedard se lit très bien et les idées présentes dans ces pages sont bien trouvées. Par contre graphiquement c’est assez inégal, les dessins de Tyler Kirkham et Harvey Tolibao n’étant pas toujours très réussis (par moments Kyle a une drôle de tête).

Pour finir, nous retrouvons les fous furieux de Red Lantern. Dans cet épisode, Peter Milligan se focalise sur les relations entre Atrocitus et Bleez. C’est pas mal, mais sans plus. Le concept de la série tourne un peu en rond et je ne sais pas si l’auteur arrivera à proposer quelque chose de plus original pour la suite. Graphiquement par contre c’est très réussi, Ed Benes rendant parfaitement l’atmosphère de rage et de fureur du scénario.

Un très bon numéro, recommandé aux fans de cosmique.


Et voilà, le mois de juillet est maintenant entièrement chroniqué.

Je vous donne rendez-vous très bientôt pour la chronique des premières revues du mois d’août.

Autres articles sur ce sujet :