Bilan de juillet 2012 (3)

Bilans de lecture

Après un second bilan très X-Men, en voici un troisième pour bien finir la semaine.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Avengers Extra 3,  The Fearless 2, Marvel Knights 3 et Spiderman 1.

Avengers Extra 3Avengers Extra 3 : Deux bons annuals font un bon numéro

Dans ce numéro, deux annual de séries Avengers (New Avengers et Avengers) nous permettent de comprendre un peu mieux pourquoi Wonder Man était si remonté contre les Vengeurs il y a quelques mois. Sous la plume de Brian Michael Bendis, l’ex Vengeur monte une équipe composée de second couteaux pour attaquer les Vengeurs. C’est également l’occasion de revoir à travers ses yeux des évènements de l’univers Marvel ayant eu lieu ces dernières années. J’ai souvent décrié le travail de Bendis sur les Vengeurs, mais là franchement je n’ai rien trouvé à redire. Les deux annuals sont très bons, et se lisent d’une traite.

Graphiquement, c’est absolument superbe avec de très belles planches de Gabriele Dell’Otto.

Un bon numéro, qui se lit très bien.


The Fearless 2The Fearless 2 : Un numéro sympa

Dans les deux épisodes de The Fearless, la quête des marteaux de Fear itself continue. Le scénario de Cullen Bunn ronronne gentiment, avec son lot de grosses bagarres et de révélations sur le passé de Valkhyrie. Je n’irais pas jusqu’à crier au génie, mais l’histoire tient la route et se lit plutôt bien. Du côté du dessin, c’est très joli, avec l’alternance de Paul Pelletier et Mark Bagley.

Pour finir, nous avons droit à un nouvel épisode de Battle Scars. Chris Yost continue de jouer avec les nerfs du lecteur dans cet épisode, toujours centré sur le mystérieux Marcus Johnson qui semble décidément intéresser pas mal de monde. L’auteur réussit à ne jamais franchir la limite qui le ferait tomber dans les mystères mystérieux à la Jeph Loeb et du coup cet épisode est plutôt plaisant à lire. Graphiquement c’est également réussi, avec de beaux dessins de Scot Eaton.

Un numéro sympa, pas indispensable mais qui constitue une lecture plaisante.


Marvel Knights 3Marvel Knights 3 : Un numéro inégal

La revue s’ouvre sur deux épisodes du Daredevil de Mark Waid, dont je vais une nouvelle fois chanter les louanges. Ces épisodes sont vraiment très réussis, Daredevil ayant vraiment parfaitement réussie son retour dans un environnement plus super héroïque que ces dernières années. Ces pages sont remplies de bonnes idées très bien exploitées et se lisent avec beaucoup de plaisir. Du côté du dessin, c’est une grande réussite également grâce au talent de Marcos Martin qui nous offre des planches superbement réussies.

Par contre avec Ghost rider, le niveau retombe. Certes ces nouveaux épisodes, toujours signés Rob Williams, se lisent un peu mieux que les précédents…mais ce n’est quand même pas non plus très reluisant. Tout ceci est vraiment concon, avec des idées absurdes (la moto spatiale !) et des ficelles larges comme des câbles de pont. Si là aussi le but est de faire raccord avec les films, l’auteur a réussi : c’est du même niveau. Graphiquement c’est correct, avec des dessins de Matthew Clark et Lee Garbett, mais sans plus.

Pour finir, nous retrouvons le Punisher de Greg Rucka. On voit un peu plus le personnage, mais comme dans les épisodes précédents l’auteur nous fait bien sentir que ce sont les personnages autour de lui qui l’intéressent. Les deux épisodes sont plutôt agréables à lire, mais on est très loin du Punisher de Remender, Aaron ou Ennis. Du côté du dessin, signé Marco Checchetto, c’est pas mal mais sans plus.

Une revue inégale, littéralement portée par un Daredevil éblouissant.


Spiderman 1Spiderman 1 : Un nouveau départ réussi

La revue commence par un épisode d’Avenging Spiderman, la nouvelle série de Zeb Wells. Se situant après Spider Island (donc spoilant allègrement l’event…), cette nouvelle série commence sur les chapeaux de roues et s’avère agréable à lire. Par contre pour le dessin je n’ai pas été plus que ça emballé par les planches de Joe Madureira.

On passe ensuite à un petit récit sympathique, édité pour le Free Comic Book Day. Dan Slott s’amuse comme un petit fou avec Spiderman, aidé par le graphisme de Humberto Ramos, et nous fait passer un bon moment.

On passe ensuite à Amazing Spiderman, où Dan Slott lance l’offensive « Spider Island ». L’idée de ce nouvel arc est plutôt bien trouvée, et l’auteur nous livre là une histoire bien fichue qui nous change des events habituels (même si dans ce cas précis la portée est moins grande que dans les grands events annuels). Du côté du dessin, Humberto Ramos et Stefano Caselli nous offrent là une bien jolie prestation.

Pour finir, nous avons droit à un bouche-trou dont la pertinence me laisse sceptique. Il s’agit en effet d’un récit de Warren Simons et Todd Nauck qui a pour but de présenter…la version Américaine de Pôle Emploi. Il n’y a donc absolument aucun intérêt pour le lectorat Français, et ces pages sont vraiment inintéressantes au possible.

Un bon numéro 1, même s’il se finit mal avec le bouche-trou.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Il reste encore des revues à traiter, qui feront l’objet d’un prochain bilan :)

Autres articles sur ce sujet :