Bilan d’avril 2013 (3)

Critiques kiosque

Comme promis mardi dernier, voici le troisième bilan de lecture des revues d’avril 2013.

Au programme : Avengers Extra 6, Iron Man HS 1, X-Men 10 et X-Men Universe 10.

Avengers Extra 6 – Panini Comics – 128 pages – 5,70€

Avengers Extra 6Captain America (Keisel/Breitweiser) : Une histoire très sympa

Dans ce récit, nous suivons les aventures d’un successeur de Steve Rogers sous le masque de Captain America : Jeffrey Mace, connu initialement sous le nom du Patriote. Cette histoire se lit vraiment très bien, montrant à quel point le costume de Captain America peut être lourd à porter du fait de son rôle de symbole. Le personnage de Jeffrey Mace est attachant, et c’est avec plaisir que l’on suit ses aventures.

Du côté du dessin, c’est très soigné et le style colle très bien à l’ambiance du récit.

Captain America & L’Agent Carter (Immonen/Perez) : Pas mal mais sans plus

La revue se conclut par un récit se situant pendant la guerre et mettant en scène Captain America et Peggy Carter. L’histoire est plaisante et se lit plutôt bien, mais sans plus. Je ne saurais pas dire ce qui cloche, mais globalement je n’ai pas réussi à m’y intéresser.

Du côté du dessin, c’est plutôt pas mal par contre.


Iron Man HS 1 – Panini Comics – 96 pages – 5,50€

Iron Man HS 1Iron Man 2 Adaptation (Theroux/Gage/Pilgrim/Rosanas) : Une adaptation à la hache

Lorsqu’on lit des adaptations en BD de films, on ne s’attend pas à retrouver la retranscription exacte du scénario d’origine sinon chaque adaptation serait un pavé de 600 pages. Mais là, le moins qu’on puisse dire c’est que le scénario a été sacrément découpé pour tenir dans l’espace prévu. Du coup l’histoire est plutôt obscure si on n’a pas vu le film et cette adaptation à la hache s’avère très dispensable.

Du côté du dessin, c’est correct mais sans plus.

Iron Man 3 : Prélude (Gage/Pilgrim/Kurth) : Pas mal mais sans plus

Ce prélude a pour objectif de faire le lien entre Iron Man 2, Avengers et Iron Man 3. L’idée est plutôt bonne, insérant des éléments inédits dans les creux de l’histoire des films (comme par exemple la non participation de War Machine au conflit contre les Chitauris), mais il n’y a pas non plus de quoi grimper aux rideaux. Ca se lit, mais sans plus.

Du côté du dessin, c’est pas mal mais sans plus.


X-Men 10 – Panini Comics – 112 pages – 4,80€

X-Men 10X-Men (Gillen/Garney/Eaglesham) : Deux épisodes intéressants

Dans le premier épisode, outre les développements en cours d’Avengers vs X-Men nous pouvons assister à une conversation intéressante entre Colossus et sa soeur, qui ont perdu le pouvoir du Phénix. Cet épisode est intéressant et reflète l’évolution des deux personnages qui ont beaucoup changé au fil du temps. Puis avec le second épisode nous assistons à la conclusion de l’event (en parallèle de l’histoire racontée dans Avengers vs X-Men) et surtout à ce que devient l’univers mutant à la fin du conflit. Cet épisode est plutôt bon et sa fin (ainsi que sa toute dernière image) laissent vraiment espérer une évolution intéressante des récits mutants. J’espère que l’on ne vas pas être déçus, les séries mutantes (hors X Factor, X Force et New Mutants) ont vraiment besoin d’un coup de fouet.

Du côté du dessin, les deux épisodes sont bien illustrés avec de jolies planches.

X-Men Legacy (Gage/Sandoval) : Ca se lit…

Avec cet épisode nous avons droit à la conclusion de la virée de Malicia, en marge d’Avengers vs X-Men. Malicia qui se la joue façon John Carter, c’est pas mal mais ce n’est pas non plus super intéressant. Il y a quelques bonnes idées, mais cet arc est vraiment très dispensable.

Du côté du dessin, c’est par contre assez réussi.

Les Nouveaux mutants (Abnett/Lanning/Ruiz/Klebs) : Une très bonne conclusion

Avec le cliffhanger du mois dernier, on pouvait se demander jusqu’où les auteurs siamois allaient aller…et ils s’en tirent vraiment bien. Cet épisode est très intéressant et conclut efficacement l’arc en cours sans sombrer dans la facilité. Je persiste en disant qu’il s’agit des meilleurs aventures des Nouveaux Mutants depuis pas mal de temps.

Du côté du dessin, c’est soigné et les planches sont plutôt jolies.

Astonishing X-Men (Gage/Bobillo) : Un excellent épisode

Une fois de plus cet arc d’Astonishing X-Men montre qu’il n’a pas usurpé son titre avec une histoire efficace et qui tient très bien la route. Les Broods sont utilisés intelligemment et les dialogues sont très bons.

Du côté du dessin, le style de Juan Bobillo est tout à fait adapté pour retranscrire l’ambiance de l’histoire.


X-Men Universe 10 – Panini Comics – 112 pages – 4,80€

X-Men Universe 10X-Men (Wood/Lopez) : Trois petits tours et puis s’en va

C’est avec ces deux épisodes que s’achève la prestation de Brian Wood sur le titre. Au final l’auteur nous aura sorti de son chapeau l’histoire des Proto Mutants en prenant bien soin de tout ranger une fois qu’il a bien joué avec. Mais par contre les relations entre les membres des X-Men et les tensions qui les divisent sont vraiment très bien traitées, ce qui rend l’histoire des Proto Mutants finalement assez secondaire.

Du côté du dessin, les planches sont plutôt jolies.

Astonishing X-Men (Liu/Perkins) : Au secours !

Alors que les épisodes dans la revue X-Men sont toujours aussi bons, ceux-ci continuent de tirer la revue vers le bas. Le lecteur subit l’histoire plutôt qu’il ne la lit, entrainé par le flot d’idée discutables qui la constituent (Chris Claremont doit sauter au plafond s’il lit ça). Cela reste vraiment inintéressant au possible et on ne se dit qu’une chose : vivement la fin !

Du côté du dessin par contre c’est plutôt joli mais pas assez pour rattraper la casse.

X-Force (Remender/Noto) : Deux épisodes efficaces

L’arc en cours continue son petit bonhomme de chemin, avec des trahisons de partout, des personnages qui jouent plusieurs jeux et surtout un Evan dont on ne sait pas très bien ce qu’il va finir par devenir. Ces épisodes sont très intéressants, et je me demande vraiment ce que l’auteur nous réserve (au risque de me répéter, depuis qu’il a commis Frankencastle je me dis que Rick Remender est capable de tout !).

Du côté du dessin, c’est plutôt réussi et tout à fait en phase avec le ton du récit.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Je vous donne rendez-vous dès demain pour la chronique des quatre dernières revues Panini du mois d’avril, histoire de ne pas perdre la cadence… 😉

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.