Avengers : Interview de Cobie Smulders

Avengers

Après Clark Gregg hier, c’est au tour de Cobie Smulders, la charmante interprète de Maria Hill, de s’exprimer dans une nouvelle interview.


Maria HillQ : Quel rôle a joué Marvel Comics dans votre jeunesse ?

R : J’ai grandi au Canada, et il y a beaucoup de nature et d’activités en extérieur. Ce qui s’en rapprochait le plus était Archie Comics, que j’adorais, et je suis venue aux comics plus tard. Mon fiancé est un grand fan de comics, un grand geek auto-proclamé. Il m’a présenté des titres comme Y le dernier homme et Fables, et je m’y suis mise. Evidemment, lorsque j’ai décroché ce rôle j’ai passé des heures sur internet à faire des recherches et acheter des comics pour en apprendre davantage sur les Avengers mais aussi sur le SHIELD dont je ne savais rien.

Q : Vous avez fait beaucoup de comédie, comment vous sentiez-vous à l’idée de faire un film d’action ?

HIMYMR : En fait j’étais vraiment enthousiaste de le faire. Avant de faire How I met your mother je n’avais fait que des rôles dramatiques et je ne pouvais pas décrocher un rôle comique. Maintenant que j’ai tourné sept ans dans How I met your mother il m’a été difficile de décrocher un rôle dramatique. Alors j’étais vraiment contente de pouvoir faire ceci et cela me paraissait presque être le meilleur film de ce genre que je puisse faire. Pour faciliter la transition, je me suis beaucoup entraînée et j’ai fait de la boxe quelques fois par semaines. J’ai engagé un entraîneur de Los Angeles qui s’occupe des équipes SWAT (NDT : les équipes d’intervention spéciales de la police Américaine). C’est un vrai ninja, je ne connais même pas son nom, il est tellement mystérieux. Tout ceci n’était que pour me préparer physiquement, et le reste ne consistait qu’à jouer et essayer de ne pas être intimidée.

Q : Avez-vous fait un régime spécial ?

R : Juste des choses bonnes pour la santé. C’était agréable de s’entraîner autant parce que cela permettait de manger beaucoup.

Q : Est-ce que vous avez toujours eu l’impression de travailler sur un très gros film ?

R : Je suis arrivée sur le plateau de l’Héliporteur le premier jour et il était gigantesque avec des centaines de figurants qui déambulaient en uniformes du SHIELD. C’était comme changer de division et rien que l’échelle de tout ceci m’a stupéfaite. Quand on en venait aux scènes, cela semblait plutôt normal, mais quand je prenais un peu de recul je réalisais la quantité de travail, d’argent, de temps et d’énergie créative qui était investis dans ce film.

Joss WhedonQ : A quel point Joss Whedon travaillait-il en collaboration ?

R : Joss a écrit un si bon script et il en sait tellement plus sur ce monde que moi que j’en suis venue à lui poser des questions. Il est très collaboratif et ouvert aux suggestions. Il veut que tout soit réussi et intéressant et fait constamment des choses différentes. Il s’occupait avec moi de ma garde-robe et de ma coiffure ainsi que de mon arme.

Q : Il semble y avoir du potentiel pour développer la tension qui existe entre votre personnage et celui de Samuel L Jackson ?

Nick FuryR : C’était une relation sympathique à développer et dont on peut voir l’évolution au cours du film. Il y avait beaucoup de scènes qui n’ont pas été retenues dans le film et j’avais le sentiment qu’elles éclairaient leur relation. Ce sont de bonnes scènes et il y a une rumeur disant que ces scènes seront sur le le DVD. J’adorerais faire partie du SHIELD aussi longtemps que possible, c’est cool et intéressant de faire partie de ce monde. Dans mon esprit je ne cesse de revenir aux comic books dans lesquels Maria Hill prend la tête du SHIELD et ceux où Tony Stark est en cavale et elle est son espionne. Il y a tellement de façons de faire, et je n’ai aucune idée de comment ils le feraient, mais je ferais tout ce qu’ils me disent de faire du moment que je peux continuer à jouer son rôle.

Q : Est ce que le succès de How I met your mother est comme un nid douillet pour vous ?

R : Absolument, mais c’est aussi la raison pour laquelle je cherchais un rôle différent tel que celui-ci. Pas seulement pour être vue différemment mais aussi comme un défi. C’est important de prendre des rôles qui sont effrayants et intimidants, de sauter la tête la première et prendre des risques. Sinon vous ne pouvez pas grandir, et cela peut parfois arriver à la télévision car c’est une vie très agréable et confortable. Il n’y a pas besoin de voyager, vous pouvez avoir une vie de famille et revenir à la maison à la fin de la journée. J’ai rencontré tellement de gens géniaux sur ce projet et j’ai appris tellement de choses que cela renforce mon envie de m’imposer des défis.

Q : Est-ce que vous avez de nouveaux fans ?

R : Je ne sais pas. C’est étrange d’aller aux premières. Tout le monde est fan des Avengers donc il est dur pour moi de penser que oui les fans de Maria Hill sont là ! Je suis juste enthousiaste d’être impliquée, espérons que je serai invitée à Comic Con plus souvent.

Maria HillQ : Vous avez eu 30 ans, est ce que cela été un cap à passer ?

R : J’ai un super travail, un super compagnon, j’ai un enfant, tout se passe bien. Je suis reconnaissante d’avoir accompli autant de choses dans ma vie en si peu de temps.

Q : Que faites-vous quand vous ne travaillez pas ?

R : Je suis une maman, ce qui prend beaucoup de temps. Je fais beaucoup de photo et j’imprime mon propre travail dans la chambre noire d’une université à côté de chez moi. Et je reste avec mon homme et j’essaie de me détendre.

Merci à Way to Blue pour cette interview, traduite en Français par Watchtower Comics.


Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Une réponse à Avengers : Interview de Cobie Smulders

  1. Chinoisdu68 dit :

    merci pour ses deux interview, sa fait toujours plaisir d’en savoir un peu plus sur les acteurs ;p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.