Autres bulles #9

Autres bulles

Pour le retour de la rubrique Autres bulles, nous allons nous intéresser à un album en avant-première.

Au programme : On Mars t1, par Sylvain Runberg et Grun.

On Mars tome 1
On Mars tome 1 - août 2017

Galerie Daniel Maghen

80 pages – 16€
Août 2017 – Cartonné

Format 24,8 x 1,7 x 33,1 cm

Sylvain Runberg
Grun

En 2132, la colonisation de Mars est devenue une réalité. L’avenir du genre humain repose sur une poignée de scientifiques et d’une main-d’œuvre qui n’a pas choisi ce voyage sans retour : les prisonniers condamnés à une peine de plus de dix ans de réclusion.

Pour ce premier tome d’une histoire prévue en trois album, Sylvain Runberg nous emmène très loin : dans le futur et sur Mars, la planète rouge qui de tout temps a enflammé l’imaginaire des auteurs de science-fiction.

Dans On Mars, la conquête de Mars est une nécessité suite à l’épuisement des ressources Terriennes (ce qui nous pend au nez dans la vraie vie d’ailleurs). Mais cette conquête repose sur le travail d’ouvriers qui n’ont pas le choix vu qu’il s’agit de prisonniers condamnés à divers crimes graves sur Terre. Cette idée n’est pas forcément inédite dans le petit monde de la science-fiction mais elle est exploitée intelligemment par son auteur, en mettant en scène des personnages qui ne sont pas ici par choix et doivent cohabiter dans un cadre où l’espérance de vie est vraiment très aléatoire. Cette cohabitation est forcément difficile, ne serait-ce que parce que les prisonniers n’ont pas forcément perdu les mauvaises habitudes qui sont à l’origine de leur présence sur cette terre hostile.

Ce premier tome emmène le lecteur dans l’univers imaginé par Sylvain Runberg, en lui donnant au fur et à mesure les clefs pour comprendre de quoi il en retourne. On n’apprend en effet que par petites touches quel est le passé de Jasmine Stenford, le personnage qui est présent dès la première page et qui arrive sur Mars pour purger sa peine comme les autres. Le contexte de l’histoire, avec l’utilisation des détenus comme main d’oeuvre pour transformer Mars en une planète habitable, est également dévoilé progressivement mais à aucun moment on ne se sent perdu grâce à une narration maîtrisée qui sait ménager les surprises sans pour autant envelopper le lecteur dans davantage de ténèbres qu’il n’est nécessaire.

Et puisque nous parlons de ténèbres, parlons un peu de l’ambiance : l’histoire est en effet plutôt sombre, avec des prisonniers qui sont ici pour construire un avenir qu’ils n’ont que peu de chances de connaître vu la mortalité élevée qui sévit ici. Le sort de Jasmine n’est également pas bien gai, et ses mésaventures successives ne prêtent pas à sourire. D’ailleurs il n’y a pas une once d’humour dans cette histoire, qui est sérieuse de bout en bout, et ce n’est pas plus mal car cela aurait été un peu déplacé vu son sujet.

Ce premier tome est en tout cas captivant, et même envoûtant : on se sent embarqué dès le départ dans cette histoire futuriste, et les quelques mystères qui sont distillés ici et là donnent envie d’en savoir plus. On ne s’ennuie pas une seconde à la lecture de cet album, donc il me tarde de lire la s