Angoulême 2012

Angoulême 2012

Et voilà, la trente-neuvième édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême est déjà terminée.

Je vous propose un petit compte-rendu de ma première visite au FIBD, avec quelques photos.

Angoulême

Cela fait plusieurs années que je souhaitais me rendre au Festival d’Angoulême, mais pour des raisons diverses et variées cela n’avait jamais pu se faire. Mais cette année, j’ai enfin pu me rendre à ce Festival, et le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne le regrette pas ! 🙂

Jeudi matin, après un voyage sans histoire me voici arrivé à Angoulême. Le temps de trouver l’Hôtel de ville, je peux récupérer  mon badge presse et me renseigner sur les navettes. Il est ensuite temps de se diriger vers ma première destination : Le Monde des bulles. Sur le chemin, j’en profite pour découvrir la ville, où je ne m’étais jamais rendu auparavant. Alors que les festivals où je me suis rendu jusqu’à présent étaient toujours concentrés en un seul endroit, à Angoulême le FIBD est dispersé sur plusieurs sites à travers la ville, ce qui donne un résultat très impressionnant.

Angoulême

Angoulême

Dans le monde des bulles se trouvent les stands des principaux éditeurs, répartis dans deux bâtiments. Après un petit tour d’horizon pour prendre mes repères, je me suis dirigé vers le stand Panini, qui avait une fois de plus fait les choses en grand. Je suis passé plusieurs fois sur le stand pendant mon séjour, pour prendre les artistes en photo (Stuart Immonen, Davide Fabbri, Humberto Ramos), discuter avec Sophie Cony (attachée de presse de Panini) et Jérémy Manesse (que l’on ne présente plus ;)), et bien sûr acheter des livres (la quasi totalité des publications de février était proposée).

Angoulême

Angoulême

Angoulême

Angoulême

Angoulême

Juste à côté du stand Panini se trouvait une exposition dédiée à Ryan Meinerding, organisée par la galerie Arludik. De très belles peintures du concept artist des films « Avengers » (Iron Man, Thor, Captain America) étaient exposées, ce qui permettait d’apprécier son travail. Cette exposition était un vrai régal pour les amateurs de beaux dessins, Ryan Meinerding ayant beaucoup de talent.

Angoulême

Angoulême

Angoulême

J’ai ensuite pas mal navigué dans les allées, afin de discuter avec les personnes qui tenaient les stands d’éditeurs (que je remercie pour leur gentillesse et leur disponibilité). Qu’ils soient grands ou petits, ces stands étaient impressionnants et proposaient des BD pour tous les goûts. Il y avait de quoi satisfaire tous les amateurs de bande dessinée, vu la grande palette de styles représentés ici.

Angoulême

Angoulême

Angoulême

J’ai également retrouvé mes confrères de Cable’s Chronicles, qui étaient venu passer la journée au Festival et grâce à qui j’ai pu aller discuter avec François Hercouët et Pôl Scorteccia d’Urban Comics. La discussion a été vraiment très intéressante, c’est très agréable d’avoir affaire à de vrais passionnés qui ont à coeur de proposer des collections cohérentes et bien construites (et avec des rééditions régulières).

Angoulême

Il est maintenant temps de se diriger vers la Bulle Alternative, où se trouvent les stands d’éditeurs plus petits mais non moins intéressants. On y trouvait en effet le stand de Scarce (avec Close Call Comics), Wanga, Phylactères…La Bulle ne paie pas de mine de l’extérieur mais en fait elle est vraiment immense, toute en longueur et sur deux niveaux. Après avoir salué Maxime Garbarini (et pris rendez-vous pour une interview), j’ai enfin pu trouver le second numéro du Patrouilleur ! 🙂

Angoulême

Angoulême

Du côté des Halles se trouve l’espace Para BD. C’est ici que les vendeurs sont regroupés, proposant des bandes dessinées et des goodies. Il y en a pour tous les budgets, et c’est l’occasion de compléter les collections !

Angoulême

Angoulême

Après avoir retrouvé Kiwi Kid (Cable’s Chronicles), avec qui j’ai dîné et qui a eu la gentillesse de me déposer à mon hôtel, il est temps de se reposer un peu avant d’aborder la seconde journée du Festival. La matinée est à l’image de la veille, à savoir beaucoup de discussions sur les stands d’éditeurs du Monde des bulles (et des achats pour ma petite famille). J’ai eu le plaisir de croiser Brian Azzarello, à qui j’ai pu confier après l’avoir pris en photo (avec sa permission) que j’adorais 100 Bullets.

Angoulême

Après avoir déjeuné, j’ai rendez-vous avec Maxime Garbarini et Gabriel Venet de Close Call Comics pour une interview à propos de SAGA (que je vous proposerai bientôt). L’interview s’avère fort agréable, mes interlocuteurs étant très sympathiques et ayant plein de choses intéressantes à raconter.

Angoulême

Il est ensuite l’heure de se diriger vers le Conservatoire, où se tient une conférence organisée par Scarce sur le thème « Les super-héros sont-ils mortels ? ». Les intervenants de cette conférence sont on ne peut plus qualifiés pour parler du sujet : il s’agit de Jean-Marc Lainé, Alex Nikolavitch et Xavier Lancel. Pendant deux heures, ces spécialistes du genre ont partagé leurs connaissances sur le sujet sans jamais se prendre au sérieux et franchement je n’ai pas vu le temps passer tant la conférence était intéressante et accessible.

Angoulême
Angoulême

Après une ultime balade dans l’espace Para-BD, il est malheureusement temps de me diriger vers la gare pour rentrer chez moi. C’est à regret que je repars d’Angoulême, des étoiles plein les yeux et la tête pleine d’images de ces deux jours intenses.

Angoulême

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent séjour à Angoulême. C’est une expérience tout à fait passionnante de se trouver au sein d’une ville dont le coeur bat au rythme de la bande dessinée, et je recommande aux amateurs du neuvième art de venir essayer ce festival.

Angoulême

N’hésitez pas à aller voir l’album photo publié sur Facebook, qui contient beaucoup de photos qui ne sont pas dans cet article.

Un grand merci à l’équipe du FIBD pour son accueil et sa disponibilité, ainsi qu’à mes camarades de la blogosphère pour les moments très sympathiques partagés pendant ces deux jours.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

13 réponses à Angoulême 2012

  1. JN dit :

    Merci pour la ballade 🙂

    C’est marrant mais j’avais une image plutôt négative de ce festival (foule, attente, bousculades, gens énervés) mais ton reportage et ton enthousiasme me font dire que j’ai du me tromper.

    • mdata dit :

      @JN : En ce qui concerne l’attente, même si je n’en parle pas il y en avait pas mal pour les dédicaces mais ça avait l’air de rester gérable. Après il faut aussi voir que j’y suis allé le jeudi et le vendredi et même s’il y avait du monde c’était peu à côté du week-end 😉

  2. Pierre dit :

    J’espère que Le Patrouilleur #2 t’as plu 😉 et merci à toi !

  3. Ping :Angoulême 2012 : Interview de Maxime Garbarini, les comics et leur univers

  4. Ping :Le Patrouilleur 2, les comics et leur univers

  5. Ping :Paris Manga & Sci-Fi Show - 13ème édition, les comics et leur univers

  6. Ping :Ryan Meinerding en masterclass, les comics et leur univers

  7. Ping :Entretien avec Ryan Meinerding, les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.